mercredi, juin 20, 2018

CHRONIQUEURS

André Métayer, a "découvert" les Kurdes en 1994 : "ce fut un véritable choc". Il revint du Kurdistan "Un pays qui n'existe pas mais les Kurdes, eux, existent, je les ai rencontrés" et depuis il ne les a pas quittés. Militant infatigable quand il s'agit de défendre la cause kurde, il a créé il y a plus de vingt ans, la "Délégation rennaise Kurdistan" qui devint les "Amitiés kurdes de Bretagne" dont il reste le "président fondateur". Il a été, lors d'une cérémonie en mai 2010, honoré par le Congrès national du Kurdistan (K.N.K) : "Your solidarity and friendship is our strength. Thank you André Métayer".
Azad Kurkut "journaliste et militant, passionné du Moyen-Orient en général et du Kurdistan en particulier. Entre capitalisme et/ou autoritarisme, une troisième voie existe... Pour là-bas, pour ici."
Vidéo-journaliste militant, formé à la caméra par la mythique télévision kurde par satellite Med-TV et intéressé en tout type de lutte sociale et populaire.

Fuat Kav

Il a été emprisonné pendant exactement 20 ans, 6 mois et 6 jours, d'abord dans la prison № 5 de Diyarbakir. Libéré en 2000, il a tenu des chroniques dans différents journaux et sites internet. Il a par ailleurs publié deux livres: "Cesur yürekli insanlar" (Les Braves) et "Mavi ring" (Le fourgon bleu). Le film tiré de ce dernier a été récompensé par des prix dans différents festivals de cinéma. Menacé d'enlèvement, d'exécution et de privation de liberté, il a été contraint de se réfugier en Allemagne en mars 2003. Aujourd'hui, il vit toujours en Europe.
"Loez" est journaliste indépendant. Après avoir travaillé sur la Palestine, il s'intéresse depuis trois ans au peuple Kurde, et notamment à la manière dont les mouvements se réclamant du confédéralisme démocratique parviennent à construire des alternatives face aux états-nations de la région.
Mireille Court, journaliste indépendante, co-réalisatrice de nombreux documentaires sur les luttes de libération nationale en particulier en Palestine et au Kurdistan, auteure de nombreux articles sue les mêmes sujets.
Nursel Kilic milite pour les droits des femmes kurdes depuis 17 ans. A présidé la Fondation internationale des femmes libres 2006-2011. Membre du congrès nationale du Kurdistan Knk. Porte parole de l'association représentation internationale du mouvement des femmes kurdes à Paris.
Suite à de longues lectures et plusieurs déplacements sur place, dont un au Rojava, je partage mes connaissances à un large public