Nous publions ce message qui nous arrive depuis le Rojava où la Commune Internationaliste lance une campagne écologiste, « Make Rojava Green Again » :

Les habitant.e.s de la ZAD, des villages alentours de Notre-Dame-des-Landes et des manifestant.e.s venu.e.s de toute la France et au-delà célébraient hier la grande victoire de 50 ans de résistance contre la lutte de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Comme le dit le communiqué du Mouvement anti-aéroport suite à l’annonce du gouvernement, il s’agit d’une « victoire historique face à un projet d’aménagement destructeur. » C’est une victoire pour le bocage, pour les tritons marbrés, pour les agriculteurs et agricultrices, pour toutes les personnes qui vivent maintenant à la ZAD et qui continueront à lutter pour rester y vivre et y construire un autre futur. C’est une victoire contre l’État, qui cherche à nous imposer des grands projets inutiles, des aéroports ou des centrales nucléaires pharaoniques et qui se moque bien des vies des gens et de la terre.

C’est le cas de l’État turc qui depuis trois semaines à Afrin massacre la population civile, détruit les oliviers, trace des routes en travers les terres pour faire avancer ses tanks, bombarde le barrage de Meydankê dans l’espoir de le faire rompre et de submerger des dizaines de villages. Le territoire d’Afrin, comme tout le reste du Rojava, a depuis quelques années seulement retrouvé son autonomie écologique, se débarrassant de l’autoritarisme étatique du régime syrien qui est responsable de la désertification et destruction des terres du Nord de la Syrie. Afrin, avec ses milliers d’oliviers, ses rivières, ses montagnes est la région du Rojava où la flore est la plus développée. C’est ce territoire qui est aujourd’hui menacé. Pour le Mouvement Écologique de Mésopotamie, « la poursuite des attaques à Afrin va conduire une dévastation irréversible de [cet] environnement ». C’est le même signal d’alerte que nous lançons avec la Commune Internationaliste du Rojava, d’où nous venons de débuter  la campagne « Make Rojava Green Again ». Celle-ci a pour but de soutenir la révolution écologique commencée au Rojava, notamment en participant à l’effort de reforestation de la région.

Lors de la manifestation à la ZAD, plusieurs démonstrations de solidarité avec le canton d’Afrin assiégé ont été aperçues : ici un « Afrin Not Alone », là un drapeau des YPG, plus loin des petites pancartes sur les sacs de deux manifestant.e.s clamant « les angevines soutiennent Afrin ». Néanmoins il reste à renforcer les ponts qui existent entre nos luttes pour la terre aux quatre coins du monde. La campagne « Make Rojava Green Again » est un des moyens de le faire et de développer des échanges et une solidarité écologiste concrète.

Parce qu’à la ZAD comme au nord de la Syrie, le combat pour l’écologie, contre l’État, est un combat quotidien : Défendons nos terres, défendons la ZAD, défendons Afrin !

 

Une camarade, depuis la Commune Internationaliste du Rojava

Laisser un commentaire