Leyla Güven

La députée du HDP Leyla Güven et le militant du HDP en exil Nasır Yağız, tous deux en grève de la faim depuis, respectivement, 102 et 88 jours, ont envoyé un message vidéo aux dizaines de milliers de manifestants réunis hier à Strasbourg, dans le rassemblement annuel pour la libération du leader kurde Abdullah Öcalan emprisonné depuis 20 ans sur l’île-prison d’Imrali.

La députée HDP (Parti démocratique des Peuples) de Hakkari, Leyla Güven, et le militant kurde Nasir Yagiz, en grève de la faim à Hewlêr (Eerbil), ont envoyé un message vidéo au grand rassemblement organisé samedi 16 février à Strasbourg pour marquer le 20ème anniversaire du complot international qui a conduit à l’enlèvement du leader kurde Abdullah Öcalan le 15 février 1999.

Au-dessus de l’estrade dressée sur le lieu de rassemblement, dans le quartier de la Meinau, on pouvait voir une banderole sur laquelle était écrit: « Brisons l’isolement, détruisons le fascisme, libérons le Kurdistan » et une autre demandant au Conseil de l’Europe et à son Comité pour la Prévention de la Torture (CPT) de prendre des mesures pour mettre fin à l’isolement imposé depuis plusieurs années à Abdullah Öcalan.

Plus nombreuses que les années précédentes, des dizaines de milliers de personnes venues de toute l’Europe participaient à ce rassemblement dominé par les slogans qui demandaient la libération d’Öcalan et saluaient la résistance de Leyla Güven et des autres grévistes de la faim pour rompre l’isolement, en particulier les 14 militants kurdes en grève de la faim à Strasbourg depuis le 17 décembre 2018.

Dans le message vidéo envoyé au 101ème jour de sa grève de la faim, Mme Leyla Güven a salué les manifestants rassemblés à Strasbourg et déclaré que les manifestations de solidarité organisées au Kurdistan et partout dans le monde donnaient de la force aux grévistes de la faim. Durant la diffusion du message, la foule a scandé à plusieurs reprises « Leyla est notre dignité ».

Voici la traduction de message de Leyla Güven:

« Chers amis, camarades, qui habitez à des milliers de kilomètres et ne renoncez jamais à votre patriotisme, je vous salue tous avec l’esprit de résistance de la prison d’Amed [Diyarbakir, en référence à la grève de la faim menée dans cette prison par des membres du PKK au début des années 80].

Les grèves de la faim menées par nos amis dans les quatre parties du Kurdistan et dans les prisons, ainsi qu’à Strasbourg, ont atteint un stade critique et important.

Avec ces actions, nous avons fait entendre au monde entier que l’isolement devait être brisé. Notre peuple qui se trouve en Europe y a contribué pour une grande part. C’était l’occasion de faire entendre notre voix dans le monde. Je crois sincèrement que notre action réussira.

Tant qu’il y aura l’isolement, nous ne serons jamais libres

Tant qu’il y aura l’isolement, nous ne serons jamais libres. Notre liberté est détenue en isolement à Imralı. Les femmes, les jeunes et l’ensemble de la société kurde en Turquie et au Moyen-Orient sont soumis à l’isolement. Nous avons essayé d’expliquer cela. J’espère que notre action est comprise et prise en compte. Mettre fin à l’isolement ouvrira la porte à la paix au Moyen-Orient.

J’appelle tout le monde à tenir la rue

Nous traversons un processus difficile, mais nous sommes les tenants d’une cause juste et légitime. Notre combat est pour l’humain. Notre combat est pour la liberté. Nous en avons payé le prix et continuons à le payer.

Je ne veux donc pas que notre peuple soit peiné par cette action. Peut-être que certains d’entre nous tomberons martyrs, mais le plus important est que notre action atteigne son but ultime. Nous sommes très près d’atteindre cet objectif. Je veux que tout le monde garde le moral élevé.

Nous allons marcher sur la mort avec entrain et liesse. Car c’est ce que nous avons appris, c’est ce que nous avons vu. Pour cette raison, j’appelle tout le monde à tenir la rue, à se liguer autour de cette action jusqu’à ce que l’isolement soit brisé. Oui, nous avons jusqu’ici gagné en résistant. Nous allons, cette fois-ci encore, mener notre résistance jusqu’à la victoire. Nous allons réussir, notre victoire ne fait aucun doute !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here