Mustafa Bali, porte-parole du bureau de presse des FDS

Le porte-parole du bureau de presse des FDS affirme qu’il est nécessaire de mettre en place une Cour internationale pour juger les « mercenaires de Daesh ».

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) continuent leurs opérations contre les mercenaires de Daesh qui sont acculés dans une zone étroite de la province de Deir Ez Zor, à l’est de la Syrie. Le représentant du bureau de presse des FDS, Mustafa Bali, a fait le point sur les derniers développements à Deir ez-Zor.

Bali a déclaré que Daesh ne devait pas être considérée seulement comme une organisation militaire. « Daesh vit ses derniers jours en tant que formation militaire, mais il est nécessaire de parvenir à une solution politique en Syrie pour que Daesh soit définitivement vaincue », a-t-il dit.

Il a souligné en outre que les membres de cette organisation considéraient la Turquie comme leur propre territoire. « Selon les informations dont nous disposons, des membres de Daesh sont introduits en Turquie, et de là gagnent l’Europe », a-t-il indiqué à cet égard.

Au sujet du sort des membres de l’organisation djihadiste faits prisonniers, Bali a déclaré: « Une Cour internationale et des prisons doivent être mises en place au Rojava pour poursuivre les mercenaires de Daesh et leurs familles. Parce que les mercenaires actuellement détenus sont liés à plusieurs Etats. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here