Deux villageois kurdes se retrouvent en soins intensifs après avoir été arrêtés dans leurs champs par l’armée turque.
Osman Siban en soins intensifs suite à des sévices de l'armée turque

Arrêtés à Çatak, dans la province de Van, le 11 septembre, dans le cadre d’une opération militaire, deux villageois kurdes sont en soins intensifs à la suite des sévices infligés par l’armée turque.

Servet Turgut (55 ans) et Osman Şiban (50ans) ont été arrêtés près de leur village, le 11 septembre dernier, et embarqués dans un hélicoptère de l’armée turque. Ils ont été retrouvés deux jours plus tard en soins intensifs, au centre hospitalier de Van.

Les deux hommes, respectivement pères de 7 et 8 enfants, sont à l’heure actuelle toujours traités en soins intensifs. Alors que Servet Turgut lutte pour survivre, l’état d’Osman Şiban semble s’améliorer.

Les yeux de ce dernier sont cependant couverts de sang et d’ecchymoses. Il souffre de pertes de mémoire dues aux tortures qu’il a subies. Pour cette raison, il n’a pas été capable de raconter le déroulement des faits.

L’on a appris que les militaires avaient, dans un premier temps, emmené Şiban dans un hôpital privé, le 11 septembre. Le rapport établi par cet hôpital fait état d’hématomes au niveau des yeux, de gonflements au niveau de la tête, du cou et du visage, dus à un traumatisme. Il indique également que la victime a vomi du sang. M. Şiban a été transféré au centre hospitalier de Van suite à ce rapport qui évoque la nécessité de soins intensifs.

Jetés de l’hélicoptère

Dans le rapport médical concernant M.Turgut, il est mentionné : « Un patient anonyme a été amené ici à la suite d’une chute de hauteur. Le patient a été intubé ». Cette mention renforce l’allégation selon laquelle les deux personnes ont été jetées de l’hélicoptère. À cet égard, Murat Sarısaç, Député du Parti démocratique des Peuples (HDP) à Van, a déclaré ce qui suit :

« À l’hôpital, Les familles nous ont dit que Servet Turgut et Osman Şiban avaient été battus par les soldats alors qu’ils travaillaient dans les champs, et qu’ils avaient ensuite été embarqués dans un hélicoptère. On n’a pas eu de nouvelles d’eux pendant deux jours. Par la suite, ils ont été retrouvés en soins intensifs. Selon des témoins oculaires, ces deux personnes ont été jetées de l’hélicoptère. Qu’elles aient été jetées de l’hélicoptère ou non, la vérité est que les deux ce sont retrouvées en soins intensifs après avoir été enlevées par les soldats alors qu’elles travaillaient dans leurs champs ».

3 Commentaires

Laisser un commentaire