Le commandement des Unités de protection du peuple (YPG) d’Efrîn a déclaré que l’Etat turc a tenté de légitimer ses attaques contre Efrîn et le nord de la Syrie à travers la presse.

La déclaration est la suivante :

« La presse de l’État turc fait de nos forces une cible à travers des allégations selon lesquelles nos forces attaqueraient les soldats turcs et se défendraient par conséquent, dans le but de légitimer leurs attaques contre Efrîn et le nord de la Syrie.

L’armée turque continue de plus en plus ses attaques contre Efrîn et le nord de la Syrie, et ce, depuis longtemps. Hier encore, entre 18 h 30 et 19 h, l’armée turque a attaqué les villages de Topal, Ikdam et Zahra dans le district de Bilbilê à Efrîn avec un obusier.

Les combattants des YPG/YPJ ont immédiatement réagi aux attaques, provoquant des affrontements. Selon les informations disponibles, un soldat turc a été blessé lors de la confrontation. Cependant, les médias de l’État turc ont affirmé le contraire en disant que les combattants des YPG avaient attaqué les soldats turcs. Ces allégations ne reflètent pas la vérité. L’attaque a été menée par des soldats turcs et nos forces ont riposté aux attaques et ont défendu le peuple de la région dans les limites de la légitime défense.

Les avions de reconnaissance et de guerre de l’armée turque continuent de survoler la région d’Efrîn et l’armée turque intensifie ses préparatifs pour envahir Efrîn. En tant que YPG, nous ne resterons pas silencieux face à ces attaques. Nous sommes prêts à défendre notre peuple et tous les habitants de la Syrie du Nord. »

Laisser un commentaire