Quatre journalistes kurdes incarcérés à Van pour avoir couvert la torture subie par deux villageois jetés d'un hélicoptère de l'armée turque.
Les quatre journalistes kurdes incarcérés à Van, vendredi 9 octobre

Quatre journalistes kurdes ont été incarcérés à Van pour avoir publié des informations sur les cas de torture subie par deux villageois jetés d’un hélicoptère par des soldats turcs. Ils sont accusés d’avoir “dénigré l’État”

Adnan Bilen et Cemil Uğur, correspondants de l’Agence de presse kurde Mezopotamya (MA), Şehriban Abi, correspondante de l’agence de presse féminine Jinnews, ainsi que la journaliste Nazan Sala, ont été incarcérés, vendredi 9 octobre, par la justice turque. Ils sont accusés d’ « appartenance à une organisation terroriste », pour avoir « publié des informations sur des événements sociaux de façon à dénigrer l’Etat ».

La police turque avait perquisitionné, le 6 octobre dernier, les locaux de l’agence MA, ainsi que les domiciles des quatre journalistes, dans la province de Van. Ces journalistes avaient couvert les cas de torture subie par Servet Turgut et Osman Şiban, deux villageois de la région arrêtés par l’armée turque, le 11 septembre, au cours d’une opération militaire dans les zones rurales du district de Çatak. Leurs recherches avaient révélé que les deux hommes avaient été jetés d’un hélicoptère de l’armée turque, avant de se retrouver en soins intensifs à l’hôpital de Van. Depuis, l’une des victimes, Servet Turgut, est décédée, tandis qu’Osman Siban a survécu avec de graves séquelles.

Laisser un commentaire