Mihraç Miroğlu, sept ans, est mort dans la ville kurde d'Idil après avoir été heurté par un véhicule blindé de l'armée turque.

Mihraç Miroğlu, sept ans, est mort dans la ville kurde d’Idil après avoir été heurté par un véhicule blindé de l’armée turque.

Vendredi soir, un enfant est mort dans un accident impliquant un véhicule blindé appartenant aux forces de sécurité turques. Mihraç Miroğlu, âgé de sept ans, a été percuté par un véhicule blindé dans le quartier de Turgut-Özal, dans le district d’Idil de la province de Sirnak alors qu’il descendait la rue à vélo. Il a succombé à ses blessures à l’hôpital.

L’enfant a été enterré après une autopsie. Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles au cimetière de Şex Hesan, dont les dirigeants du HDP.

1 900 euros pour une vie humaine

Les véhicules blindés de l’armée et de la police circulent généralement à toute vitesse dans les zones résidentielles et les agglomérations kurdes, provoquant souvent des meurtres par négligence ou intentionnels de passants, y compris d’enfants qui jouent. La plupart de ces meurtres restent impunis. Le sous-officier, qui a délibérément renversé Pakize Hazar, 85 ans, à Lice, dans la province d’Amed, le 14 juin 2017, a été initialement condamné à une peine d’emprisonnement pour « homicide par négligence grave », mais cette peine a été convertie en une amende d’environ 1 900 euros.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire