Atteinte d’un cancer, la prisonnière politique kurde Rojbîn Cetin est privée de traitement dans la prison de Mardin.
L'ancienne élue kurde Rojbîn Cetin, lors de sa garde à vue en juin 2020

Atteinte d’un cancer, la prisonnière politique kurde Rojbîn Cetin est privée de traitement en prison.

Sevil Rojbîn Cetin, ancienne maire d’Edremit (dans la province de Van) et militante du Mouvement des Femmes libres (TJA) et du Parti démocratique des Peuples (HDP), est détenue dans la prison de Mardin depuis 5 mois. Lors de son arrestation le 26 juin, à Diyarbakir, elle avait été torturée par la police.

Mme Cetin a été incarcérée après 10 jours de garde à vue. Elle est détenue depuis dans des conditions difficiles qui sont aggravées par la privation du traitement de longue durée qu’elle devrait recevoir pour le cancer dont elle est atteinte.

On a appris que Mme Çetin ne pouvait pas recevoir ses médicaments en prison et qu’elle n’avait pas été emmenée à l’hôpital pour y être soignée. Une prisonnière détenue dans le même bâtiment a déclaré que Rojbîn Çetin n’avait pas reçu de repas adaptés à son régime alimentaire. 

Dénonçant des conditions de détention inhumaines, la famille de Rojbîn Cetin a appelé la société civile à se mobiliser pour demander sa libération.

Laisser un commentaire