L'Administration autonome de Shengal a mis en garde contre les provocations armées du Parti démocratique du Kurdistan (PDK)

À l’approche des élections législatives irakiennes, l’Administration autonome de Shengal a mis en garde contre les provocations armées du Parti démocratique du Kurdistan (PDK, dominé par le clan Barzani) dans la région yézidie de Shengal, au sud du Kurdistan (nord de l’Irak).

L’administration autonome de Shengal a déclaré avoir reçu des informations selon lesquelles des unités armées du PDK tentent d’entrer dans la région. Dans une déclaration publiée vendredi, l’Administration autonome a déclaré qu’elle ne permettrait pas une telle tentative du PDK, la qualifiant de provocation.

« Selon les informations en notre possession, a déclaré l’administration autonome, le PDK tente d’entrer dans Shengal avec des forces militaires et provoquer ainsi une déstabilisation au sein de la population. Nous considérons que ce projet est extrêmement dangereux. Nous appelons la population à ne pas rester silencieuse face à cette provocation. Comme on le sait, nous sommes à l’approche des élections en Irak. En tant qu’Administration autonome, nous avons fait notre part pour que les élections se déroulent de manière démocratique et libre. Pour l’avenir de l’Irak et du peuple yézidi, nous considérons qu’il est très important qu’il n’y ait pas d’incidents. À Shengal, la sécurité sera assurée et une campagne électorale démocratique sera organisée. »

Qualifiant la présence d’unités armées du PDK à Shengal de provocation ouverte, l’administration autonome a ajouté: « Peu de temps avant l’élection, il est devenu évident que les candidats du PDK n’avaient aucune chance de succès dans l’ensemble de la région, et à Shengal en particulier. Il est également évident qu’il existe de graves conflits internes au parti, et que l’on cherche à couvrir cette défaite assurée par la guerre, les conflits et les provocations. »

Et de conclure : « Par la présente, nous déclarons publiquement que nous ne tolérerons pas les forces armées du PDK à Shengal. Nous y résisterons et ne permettrons pas que la volonté de notre peuple soit dénigrée. En cas d’attaque contre notre peuple, nous utiliserons notre droit légitime à l’autodéfense. Nous n’acceptons pas l’occupation de Shengal. Il n’est pas non plus possible pour nous d’accepter ceux qui ont contribué au Ferman [génocide perpétré par l’EI en 2014]. S’il y a des troubles à Shengal, le PDK en sera responsable. Nous appelons le gouvernement irakien à assumer ses responsabilités et à mettre fin à cette provocation et à l’oppression du peuple Yézidi. »

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire