Voici l’appel de la campagne « Make Rojava Green Again » en français. Il est disponible en allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, kurde, russe et turc sur le site de la Commune Internationaliste du Rojava et ne demande qu’à être diffusé, traduit, publié et republié partout où cela est possible.

La Commune Internationaliste du Rojava, présente la campagne en coopération avec l’Auto-administration Démocratique du Nord de la Syrie.

Make Rojava Green Again
Soutenez la révolution écologique du Nord de la Syrie

Introduction

Cinq ans ont passé depuis le début de la Révolution du Rojava. En commençant par l’héroïque résistance de Kobanê, les YPG/YPJ ont fait reculer encore et encore les forces réactionnaires de Daesh. Au même moment, la population du Rojava a résisté avec succès aux tentatives hégémoniques de corrompre la révolution. Inspiré et façonné par les idées d’Abdullah Öcalan et le combat du mouvement de libération kurde, le Rojava est un projet révolutionnaire dont l’objectif est de défier la modernité capitaliste par la libération des femmes, l’écologie et la démocratie radicale. Malgré les succès répétés de la Révolution du Rojava, la population reste sous pression; la guerre contre Daesh, les attaques de l’État turc et un embargo économique total sont des obstacles à la construction d’une nouvelle société. Au regard de cette situation, le Rojava a plus que jamais besoin de soutien international…

La Commune Internationaliste – Apprendre, soutenir, organiser

Depuis plusieurs années, nous, internationalistes du monde entier, avons travaillé sur différents aspects de la Révolution du Rojava. Inspiré·e·s par la perspective révolutionnaire du mouvement de libération kurde, nous sommes ici pour nous former, soutenir et aider à développer les projets existants. C’est notre objectif que d’organiser une nouvelle génération d’internationalistes pour mettre en échec la modernité capitaliste. Soutenu·e·s par le mouvement de la jeunesse du Rojava (YCR/YJC), nous avons fondé au début 2017 la Commune Internationaliste du Rojava. Nos activités jusqu’à maintenant ont été d’organiser des formations, des délégations, des cours de langue et de construire la première académie civile pour les internationalistes arrivant au Rojava.

Un pilier de la révolution : l’écologie

Les peuples aliénés de la nature sont aliénés d’eux-mêmes et s’auto-détruisent. Aucun système n’a illustré la primauté de cette relation de façon plus claire que la modernité capitaliste; la destruction de l’environnement et la crise écologique allant de pair avec l’oppression et l’exploitation des peuples. La mentalité inepte du profit maximum a amené notre planète à la frontière des abysses, et laissé l’humanité dans un tourbillon de guerres, de famines et de crises sociales. Pour cela, le développement d’une société écologique est un pilier de la révolution du Rojava, de même que la libération des femmes et la démocratisation totale de tous les aspects de la vie. Il n’est pas seulement question de protéger la nature en limitant les dommages que nous lui infligeons, mais de recréer la balance entre les populations et la nature. Il s’agit d’une « unification renouvelée, consciente et éclairée à une société naturelle, organique » (Abdullah Öcalan).

Monoculture, pénurie d’eau et pollution de l’air : une colonisation de l’humanité et de la nature

Les résultats de la mentalité capitaliste et de la violence d’État contre la société et l’environnement sont clairement visibles au Rojava; le régime Bathiiste n’a jamais été intéressé par l’idée de construire une société écologique en Syrie. Le régime s’est toujours concentré uniquement sur l’exploitation maximale des ressources et la rntabilité agricole, au dépend de la protection de l’environnement, particulièrement dans le territoire colonisé du Kurdistan de l’Ouest (Rojava). La déforestation systématique a permis la monoculture: blé dans la région de Cizirê, olives à Efrîn et un mélange des deux à Kobanê ont altéré l’environnement naturel du Rojava. Pendant plusieurs décennies, il était interdit de planter des arbres ou des légumes et la population était encouragée, par des politiques répressives et le sous-développement délibéré de la région, à émigrer en tant que main-d’œuvre bon marché vers les banlieues des villes comme Alep, Raqqa ou Homs. La production et l’utilisation de l’énergie, les politiques insensées de gestion des déchets et l’utilisation irréfléchie des produits chimiques dans l’agriculture ont détruit le sol, l’air et l’eau. Mais la population du Rojava n’a pas seulement à se battre contre l’héritage éco-politique du régime bathiiste, mais aussi avec la constante et grave menace des politiques hostiles de la Turquie. A côté des attaques militaires, de la menace permanente d’invasion et de l’embargo économique existent de nombreux problèmes dus aux politiques turques de construction de barrages dans le territoire occupé du Nord-Kurdistan et d’utilisation incontrôlé des eaux souterraines pour l’agriculture. Ce siphonage agressif réduit le flux des rivières entrant au Rojava et abaisse le niveau des eaux souterraines de toute la région. La Turquie ferme systématiquement le robinet à eau du Rojava.

Entre guerre et embargo – le travail écologique au Rojava

Les tentatives des régimes turc et syrien d’étrangler la révolution du Rojava par des attaques militaires, politiques et économiques, la guerre contre Daesh et l’embargo soutenu par le KDP au Kurdistan du Sud (Irak) créent des conditions difficiles pour le développement écologique du Rojava. Néanmoins, de nombreux projets sont en cours, comme la reforestation du territoire, la création de réserves naturelles et infrastructures de gestion et tri des déchets, objectifs qui sont pour l’heure difficiles à atteindre. Les projets de la plupart des comités régionaux ne sont encore qu’à un stade préparatoire ou commencent tout juste à être mis en place. La révolution écologique, comme part de la révolution générale du Rojava n’en est encore qu’à ses débuts. Il manque aujourd’hui une conscience environnementale partagée par toute la population, certains savoirs experts et nécessaires technologies ainsi qu’une connexion avec la solidarité venant de l’étranger. Notre contribution à la révolution écologique : Make Rojava Green Again. Nous, la Commune Internationaliste du Rojava, voulons contribuer à la révolution écologique du Nord de la Syrie. Pour cela, nous avons lancé la campagne « Make Rojava Green Again » en coopération avec le comité écologique du canton de Cizirê. La campagne se décline en trois aspects :

1. La construction de l’Académie Internationaliste sur la base d’un ethos écologique, pour servir d’exemple pour des projets et concepts similaires pour la société, impliquant la formation à la fois des internationalistes et de la population du Rojava, afin de renforcer la conscience et la préoccupation pour l’environnement et construire une société écologique.

2. La participation au travail de reforestation du Rojava par la construction d’une pépinière d’arbre comme l’un des travaux de notre Académie Internationaliste.

3. Le soutien matériel aux projets écologiques déjà existants ou en devenir portés par les structures de l’Auto-administration Démocratique, incluant le partage de savoirs entre activistes, scientifiques, expert·e·s et les comités et structures du Rojava, pour le développement d’une perspective de long terme pour une Syrie du Nord écologique.

Les deux premiers projets concrets de « Make Rojava Green Again » sont :

  • La mise en pratique des concepts d’une vie et d’un travail écologique au sein de l’Académie Internationaliste, en partie grâce à la construction de la pépinière en tant que l’un des travaux de l’Académie. Au printemps 2018, nous allons planter 2000 arbres dans les alentours de l’Académie et plus de 50 000 jeunes plants dans la pépinière.
  • Un soutien pratique et financier au Comité du Conservatoire naturel de la reforestation de la réserve naturelle d’Hayaka, située à côté de la ville de Derik dans le canton de Cizirê. Dans les cinq prochaines années, nous allons planter près de 50 000 arbres sur les rives du lac Sefan.

Le travail collectif dans la pépinière sera une dimension pratique de la formation à l’Académie internationaliste, aussi bien qu’une solidarité concrète avec les communes, institutions et structures populaires.

« Make Rojava Green Again » : un pont pour la solidarité internationaliste

Pour soutenir la campagne « Make Rojava Green Again », le travail écologique en Syrie du Nord et la révolution au Rojava, plusieurs actions sont possibles :

  • Partager cette campagne avec des activistes, scientifiques et expert·e·s des domaines de l’agriculture écologique, sylviculture, de l’approvisionnement en eau et de la production d’énergie soutenable.
  • Contacter et assurer la liaison avec des activistes, journalistes et politicien·ne·s ou autres personnes qui pourraient être intéressées par cette campagne.
  • Écrire, publier des articles ou des interviews à propos de la campagne.
  • Partager l’information avec votre famille et vos ami·e·s. Répandre l’information à propos du développement de la révolution écologique au Rojava.
  • Établir des contacts entre des personnes/groupes/organisations et la Commune Internationaliste du Rojava.
  • Venir directement travailler au Rojava.
  • Soutenir financièrement le travail écologique au Rojava.
CONTACT

makerojavagreenagain@riseup.net
www.internationalistcommune.com
Facebook | @CommuneInt

DONS

Rote Hilfe (Secours Rouge)
IBAN: CH82 0900 0000 8555 9939 2
BIC: POFICHBEXXX
Post Finance
Reference: “Make Rojava Green Again”

Télécharger cette présentation en pdf

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire