Réagissant au bombardement aérien perpétré par la Turquie contre le camp de réfugiés kurdes Makhmour, dans le sud-Kurdistan (Irak) Leyla Arzu Ilhan, membre du comité de diplomatie de l'Assemblée d'Ishtar, a déclaré que l'ONU et le gouvernement irakien sont responsables des attaques et qu'ils devraient agir immédiatement.
Leyla Arzu Ilhan, membre du comité de diplomatie de l'Assemblée d'Ishtar

Réagissant au bombardement aérien perpétré par la Turquie contre le camp de réfugiés kurdes Makhmour, dans le sud-Kurdistan (Irak) Leyla Arzu Ilhan, membre du comité de diplomatie de l’Assemblée d’Ishtar, a déclaré que l’ONU et le gouvernement irakien sont responsables des attaques et qu’ils devraient agir immédiatement.

S’adressant à l’agence de presse kurde Hawarnews (ANHA), Ilhan a déclaré : « Ces événements se sont développés à la suite des décisions prises par l’État turc, qui veut occuper le sud-Kurdistan, et par le PDK, qui veut en tirer une force politique. Depuis 27 ans, le camp de Makhmour est soumis aux attaques de l’État turc, car l’État turc considère la vie organisée dans ce camp comme un grand danger pour lui-même. Nous avons demandé à plusieurs reprises au gouvernement du Sud-Kurdistan de lever l’embargo imposé au camp, mais à chaque fois, ils ont répondu que la décision venait d’en haut. Même dans ce discours, il est clair que la décision a été prise par l’État turc et que le gouvernement du Sud-Kurdistan l’a appliquée. »

Mme Ilhan a ajouté que cette nouvelle attaque contre le camp montre « le concept de destruction complète » que poursuit le gouvernement turc et a ajouté : « Ils veulent occuper le camp de Makhmour, tout comme ils l’ont fait à Afrin, Serêkaniyê et Girê Spî. Le PDK, quant à lui, sert à légitimer ces attaques. Selon les informations que nous avons reçues, le PDK morcelle les terres du Kurdistan et les vend à l’État turc, juste pour qu’il puisse maintenir leur pouvoir pendant un certain temps. »

Attirant l’attention sur la responsabilité des instances internationales, Leyla Arzu Ilhan a conclu : « L’ONU et le gouvernement irakien sont également responsables de cette dernière attaque. L’attitude nécessaire doit être prise contre l’État turc et l’ONU doit protéger ce camp qui est sous son contrôle ».

Laisser un commentaire