La Turquie limoge les co-maires HDP de Diyarbakir, Mardin et Wan
La municipalité d'Amed (Diyarbakir) assiégée par la police turque tôt ce matin. Photo MA

Les co-maires du Parti démocratique des Peuples (HDP) des villes d’Amed (Diyarbakir) , Wan et Mardin, au Nord-Kurdistan (Turquie) ont été déchus de leur mandat. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui, 19 août, le ministère turc de l’intérieur. 

Les trois maires sont notamment accusés de faire partie d’une « organisation terroriste » et d’en faire la « propagande», selon le communiqué du ministère. 

En 2016, le gouvernement turc avait limogé plus de 90 Co-maires HDP et affiliés, pour les remplacer par des administrateurs de l’État.

A la veille des élections locales de mars 2019, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait prévenu que les futurs maires du HDP seraient à leur tour privés de leur mandat. 

Des perquisitions sont toujours en cours dans les locaux des municipalités d’Amed, Mardin et Wan qui ont été assiégés par la police tôt ce matin. Simultanément, des raids à grande échelle étaient menés aux domiciles de centaines de militants kurdes dont beaucoup ont été placés en garde à vue.  

« À travers cette décision illégale et anticonstitutionnelle, c’est la volonté du peuple qui est extorquée », a déclaré le co-maire d’Amed Selçuk Mizrakli. 

11 Commentaires

Laisser un commentaire