La Grèce dénonce les forages effectués par la Turquie au large de Chypre
Nikos Dendias, Ministre grec des Affaires étrangères et son homologue égyptien, Sameh Shoukry. Mardi 30 juillet 2019.

La Grèce a accusé la Turquie de compromettre la sécurité dans l’est de la Méditerranée en procédant à des forages de pétrole et de gaz au large de Chypre.

« Les actions illégales de la Turquie, qui défient le droit international, mettent en péril la sécurité de la région. En tant que telles, elles sont absolument condamnables », a déclaré mardi 30 juillet, le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias, dans une conférence de presse en marge d’une rencontre avec son homologue égyptien, Sameh Shoukry.

La Turquie a envoyé deux navires de forage de chaque côté de l’île pour explorer les gisements de gaz. L’un des navires se trouve dans la zone économique exclusive (ZEE) de la République de Chypre qui comprend les deux tiers de l’île, l’autre tiers au nord de l’île étant occupé par la Turquie. Or, seule la République de Chypre est reconnue par la communauté internationale et l’Union européenne dont elle est membre.

La découverte de réserves de pétrole et de gaz dans l’est de la Méditerranée a mis davantage l’accent sur l’impasse chypriote.

Laisser un commentaire