Au moins 18 militantes kurdes arrêtés à Diyarbakir

Le régime turc a intensifié ses opérations politiques contre le peuple kurde et ses représentants élus alors que le monde entier lutte contre la pandémie de Covid-19.

Dans le cadre d’une opération menée à Diyarbakir et visant les politiciens et les militants kurdes, les forces de police turques ont effectué vendredi des perquisitions dans plusieurs maisons. De nombreuses personnes ont été arrêtées au cours de l’opération, pour des motifs inconnus à ce jour.

Au moins 18 personnes ont été arrêtées pendant les opérations, dont Havva Kıran (63 ans) du Conseil des « Mères pour la Paix » à Diyarbakir. Mme Kıran souffre d’hypertension et de troubles cardiaques et appartient au groupe à risque au regard de la pandémie de Covid-19

Voici les noms des politiciens et militants arrêtés lors de l’opération d’aujourd’hui :

Narin Gezgör et Ayla Akat Ata, membres fondatrices de l’Association des femmes Rosa ;  Adalet Kaya, présidente de l’Association des femmes Rosa ; Gülcihan Şimşek et Zelal Bilgin, militantes du Mouvement des Femmes libres (TJA), Mehmet Arslan, ancien coprésident du Parti des régions démocratiques (DBP); Özlem Gündüz, membre du Bureau exécutif du Parti démocratique des Peuples (HDP) ; Remziye Sızıcı et Kasım Kaya, coprésidents du bureau du HDP du district de Yenişehir ; Mehmet Ali Altinyarak, membre du HDP; Celal Yoldaş et Nazile Tursun, responsables politiques kurdes ; Fatma Gültekin, dirigeante de l’Association des femmes Rosa; Hüseyin Harman et Gönül Aslan, membres du conseil municipal du district de Baglar; Selin Coskun, membre du conseil municipal de Diyarbakir;  Nevriye Çur, membre du conseil municipal du district de Yenisehir, et Havva Kiran, membre du conseil des « Mères pour la Paix ».

Laisser un commentaire