Dans les zones du nord de la Syrie occupées par la Turquie, particulièrement dans la région kurde d’Afrin, des organisations affiliées aux Frères musulmans, se présentant sous l’étiquette humanitaire, construisent des mosquées et des complexes de colonies, dans le but de changer la structure démographique de la région en y installant des familles de mercenaires.

Dans les zones du nord de la Syrie occupées par la Turquie, particulièrement dans la région kurde d’Afrin, des organisations affiliées aux Frères musulmans, se présentant sous l’étiquette humanitaire, construisent des mosquées et des complexes de colonies, dans le but de changer la structure démographique de la région en y installant des familles de mercenaires.

L’association dite des “Mains blanches”, affiliée au mouvement des Frères musulmans en Turquie, travaille, dans le cadre du projet “Noor al-Huda”, à la construction de mosquées dans la plupart des villages situés dans les zones occupées du nord de la Syrie, y compris des villages yézidis d’Afrin. Son but : changer en profondeur la démographie ethnique de  la région et diffuser l’idéologie islamiste.

Selon les informations obtenues de sources locales, l’association “Mains blanches” a construit une nouvelle mosquée dans la ville occupée d’Azaz, au nord d’Alep, avec le soutien et le financement du Qatar et du Koweït.

La même association travaillerait à la construction de mosquées dans les villages yézidis de la région occupée d’Afrin, sous le nom de projet “Noor Al-Huda”

Dans ce contexte, l’Organisation des droits humains d’Afrin a fait état, sur son site officiel, de la construction d’un nouveau village de colonie dans le district de Sherawa, à Afrin. Ce village qui est le quatrième du genre dans la région est destiné à accueillir les familles de mercenaires que la Turquie a fait venir d’autres régions syriennes.

L’organisation de défense des droits humains a indiqué en outre que le projet de colonisation était parrainé par le Croissant-Rouge qatari et réalisé par l’organisation “Sham Charity”.

L’année dernière déjà, l’occupant turc et ses associations affiliées avaient fait construire, sur le flanc du Mont Lilon, dans le district de Sherawa, un village appelé “Al-Shamiya” en référence aux mercenaires du Front du Levant, pour y installer les familles de ces derniers. 

Un autre complexe de colonies a été construit dans le village yézidi de Shadireh, toujours dans le district de Sherawa, par les associations Mains Blanches et Vivre dans la Dignité, avec le soutien et le financement de l’organisation dite Peuple de Palestine 48.

Malgré la dénonciation des opérations systématiques de changement démographique dans le canton occupé d’Afrin et l’appel aux organisations internationales et de défense des droits humains, la Turquie continue le nettoyage ethnique dans les zones occupées, avec le soutien financier des pays du Golfe et de l’Europe.

2 Commentaires

Laisser un commentaire