Un groupe d’extrémistes turcs pro-Erdogan marche dans les rues de Dijon, dans la nuit de jeudi à vendredi, aux cris de
Capture d'écran d'une vidéo de la manifestation des Loups-gris à Dijon

Après l’attentat terroriste qui a coûté la vie à 3 personnes dans l’église Notre-Dame de Nice, un groupe d’extrémistes turcs pro-Erdogan a marché dans les rues de la ville de Dijon, dans la nuit de jeudi à vendredi, aux cris de « Allahu Akbar ».

De nombreuses vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des Loups gris (extrême-droite turque) marcher dans les rues de Dijon, en hurlant des slogans islamistes et anti-arméniens.

Dans une vidéo, on voit notamment les nationalistes agresser un passant après qu’il leur ait dit : « Rentrez en Turquie si vous n’êtes pas bien en France ! Rentrez chez Erdogan. »

Dans la soirée du 28 octobre, les nationalistes turcs étaient descendus également dans les rues de Vienne (Isère) et de Décines, dans la métropole de Lyon, en agitant le drapeau turc, les drapeaux de guerre de l’Empire ottoman et les emblèmes des Loups gris. Le lendemain, le Conseil de Coordination des Organisations arméniennes de France (CCAF) avait exprimé « sa plus grande indignation à la suite de la « chasse aux Arméniens » par les Loups Gris » et appelé « les pouvoirs publics à interdire toutes les structures associatives inféodées aux autorités criminelles turques sur le territoire français ».  

Il est à noter que le défilé des Loups gris à Dijon, rythmé par les cris de « Allahu Akbar », est intervenu le soir-même de l’attentat djihadiste dans l’église Notre-Dame de Nice.

2 Commentaires

Laisser un commentaire