4 anciennes cadres et élues du HDP détenues depuis plusieurs années sont poursuivies dans le cadre de l' « enquête Kobanê »
Aysel Tuğluk, Gültan Kışanak, Sebahat Tuncel et Gülser Yıldırım, anciennes cadres et élues du HDP emprisonnées

Sebahat Tuncel, Aysel Tuğluk, Gültan Kışanak et Gülser Yıldırım, anciennes cadres et élues du HDP détenues depuis plusieurs années, devraient être interrogées dans le cadre de l’ «enquête Kobanê».

Plusieurs dizaines de membres du Parti démocratique des Peuples (HDP) ont récemment été arrêtés dans le cadre de l’ «enquête Kobanê» ouverte il y a 6 ans, suite à des manifestations pour dénoncer les attaques de l’organisation djihadiste Daesh, soutenue par l’Etat turc, contre la ville de Kobanê, dans le nord de la Syrie, en octobre 2014 .

Sebahat Tuncel, ex-coprésidente du Parti démocratique des Régions (DBP), Gultan Kisanak, ancienne co-maire de la ville de Diyarbakir, Aysel Tuğluk et Gülser Yıldırım, anciennes députées du HDP, sont également poursuivies dans le cadre de cette enquête.

Les quatre femmes politiques kurdes détenues depuis plusieurs années devraient être interrogées par le parquet, lundi 12 octobre, via un système de visioconférence.

L’enquête a conduit à l’arrestation, le 25 septembre dernier, d’une vingtaine d’anciens cadres et élus du HDP, dont Ayhan Bilgen, co-maire de la municipalité de Kars, Ayla Akat Ata, Sirri Sureyya Onder et Altan Tan, anciens députés, et Emine Ayna, ancienne co-présidente du Parti de la Paix et de la Démocratie (BDP).

À l’issue de la garde à vue, 17 des personnes arrêtées, dont Ayhan Bilgen, Emine Ayna et Ayla Akat Ata, ont été incarcérées, tandis que les trois autres ont été libérées sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire