Les FDS ont qualifié les attaques de la Turquie contre le nord et l'est de la Syrie d'"agression barbare et terroriste"
la Turquie a lancé vendredi une nouvelle vague de frappes aériennes contre le nord de la Syrie. Les attaques se poursuivaient lundi matin.

Les FDS ont qualifié les attaques de la Turquie contre le nord et l’est de la Syrie d'”agression barbare et terroriste”. Les frappes turques se poursuivaient lundi matin dans la région.

Le Commandement Général des Forces démocratiques syriennes (FDS) a fermement condamné la récente vague de frappes aériennes lancées par la Turquie sur la région autonome du nord et de l’est de la Syrie. Selon des sources locales, les attaques se poursuivaient ce lundi matin.

Dans un communiqué, les FDS ont réfuté les allégations de la Turquie selon lesquelles neuf des membres de l’alliance multi-ethnique auraient été tués par l’armée turque lors d’une prétendue tentative d’infiltration dans la zone du nord de la Syrie sous occupation turque. Le ministère turc de la Défense avait récemment avancé cette thèse pour justifier des “frappes de représailles” contre les régions autonomes.

“Nous confirmons catégoriquement que ces allégations sont fausses”, déclarent les FDS. “Il s’agit de désinformation créée par l’occupation dans le but de masquer ses attaques contre les infrastructures de nos régions, les installations de services, la population civile et ses moyens de subsistance. Les preuves qui documentent ces violences sont plus claires que les affirmations habituelles de la Turquie et incriminent directement l’État occupant.”

Les FDS soulignent que les avions de guerre et les drones turcs ont attaqué ces derniers jours des installations énergétiques clés, ainsi que des entrepôts de stockage de céréales et de silos, précisant que des équipes de lutte contre les incendies ont également été visées. “Ces attaques se sont étendues aux habitations civiles, aux fermes, aux commerces indispensables à l’approvisionnement quotidien et aux grands axes routiers, causant des destructions considérables. En conséquence, des centaines de milliers de personnes sont privées des fournitures de première nécessité, tels que l’électricité et l’eau potable.”

“Ces attaques ciblées, qui constituent un acte d’agression barbare et terroriste, montrent clairement le mépris de la Turquie pour toute vie dans la région, dénoncent les FDS. Il s’agit de crimes de guerre prémédités qui s’inscrivent dans une stratégie militaire mûrement réfléchie visant à infliger le plus de dommages possibles à la population civile, à la terroriser et finalement à la chasser de ses terres. Face aux agressions brutales de l’occupant turc, nous réaffirmons plus que jamais notre droit à une réaction légitime et notre engagement indéfectible à protéger notre peuple et nos territoires. Nos combattants, désormais plus déterminés et plus résistants face aux attaques des forces ennemies, ne laisseront pas l’agression de l’occupant turc sans réponse. C’est notre engagement renouvelé envers notre peuple courageux.”

Bilan Humain

Depuis vendredi soir, l’État turc mène une vague de frappes aériennes contre le nord et l’est de la Syrie. Il s’agit de la troisième “offensive aérienne” depuis octobre dernier. Dimanche, au moins six civils ont été blessés suite aux bombardements, dont deux enfants et un journaliste. En outre, au moins deux soldats de l’armée syrienne ont été tués.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire