Un enfant gravement blessé ce matin dans les bombardements de l’armée turque sur le camp d’Aïn Issa, a succombé à ses blessures à l’hôpital.
Le jeune Mihemed Hatem Hazem lors de son transfert à l'hôpital de Raqqa

Un enfant gravement blessé ce vendredi matin dans les bombardements de l’armée turque sur le camp d’Aïn Issa, au nord de la Syrie, a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Mihemed Hatem Hazem, 13 ans, a été gravement blessé dans les bombardements de l’armée d’occupation turque et de ses mercenaires alliés sur le camp d’Aïn Issa, ce 16 octobre au matin.

Selon les informations reçues de source locale, le jeune garçon a d’abord été amputé d’une jambe. Gravement blessé à l’autre jambe et sur différentes parties du corps, il a été placé en soins intensifs à l’hôpital de la ville de Raqqa, où il a perdu la vie malgré les efforts du personnel médical pour le sauver.

L’armée turque a bombardé ce matin la région d’Aïn Issa et l’autoroute stratégique M4.

Laisser un commentaire