L’agence de presse féminine Jinnews a eu accès aux images de torture à laquelle Garibe Gezer a été soumise. Cette femme a été assassinée dans la prison de Kandıra.

L’agence de presse féminine Jinnews a eu accès aux images de torture à laquelle Garibe Gezer a été soumise. Cette femme a été assassinée dans la prison de Kandıra.

La militante kurde a été assassinée le 9 décembre 2021 après avoir été violée et torturée dans la prison de type F de Kandıra, où elle était détenue depuis 2016. Après l’assassinat de Mme Gezer, le bureau du procureur a imposé une ordonnance de restriction d’accès sur le dossier, et les avocats ont été empêchés de faire leur travail.

Toutes les demandes faites par les avocats ont reçu un « non-lieu ». En mars 2022, les avocats ont saisi la Cour suprême (AYM) pour dénoncer la violation des articles 17, 40, 36 et 141 de la Constitution et des articles 3, 6 et 13 de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). Cependant, à ce jour, aucune réponse n’a été donnée à cette requête.

Les images auxquelles Jinnews a eu accès montrent les tortures que Gezer a subies en prison. Sur ces images, on voit que Gezer a été traînée sur le sol par des gardes et des agents pénitentiaires. Les images montrent Gezer hurlant pendant qu’elle est traînée sur le sol.

Les avocats de Gezer, Eren Keskin, Jiyan Kaya, Jiyan Tosun et Elif Taşdöğen, ont déclaré que le dossier ouvert par le bureau de la branche d’Istanbul de l’Association des droits de l’homme (IHD) concernant le meurtre de Gezer a été clôturé après exactement 11 mois. Bien qu’il existe des preuves de la torture de Gezer, le bureau du procureur général de Kandıra a décidé qu’il n’y avait “pas de place pour des poursuites” car “il n’y a pas assez de preuves”.

Laisser un commentaire