Mehmet Sinan Ayçiçek, Cemal Muhammet et Agid Adsoy, qui se trouvent dans le même quartier de la prison Kilis de type L, sont en grève de la faim illimitée depuis le 27 septembre en raison de la torture perpétrée par les gardiens de prison et des conditions carcérales inhumaines qu’on leur impose. 

Mazlum Ayçiçek, frère du détenu Mehmet Sinan Ayçiçek, a déclaré que les gardiens de prison étaient physiquement et psychologiquement violents contre son frère et d’autres personnes dans le même quartier et que les détenus avaient lancé une grève de la faim en signe de protestation. Mazlum Ayçiçek a dit que son frère était capable de raconter ce qui s’est passé dans la prison en partie pendant les appels téléphoniques hebdomadaires et a ajouté que la prison traite les prisonniers ordinaires et les prisonniers politiques très différemment.

Ayçiçek a déclaré que la famille a interjeté appel à la section d’Antep de l’Association des droits de l’homme en raison des événements : « Les responsables de l’association ont déclaré qu’ils avaient reçu un autre appel au sujet des coups et violences dans la prison Kilis de type L avant, et qu’ils les transmettraient aux autorités compétentes une fois la première enquête terminée ».

Source : KAF-RI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here