Baz Jindirêsê, l'un des commandants des FDS, a déclaré que l'État turc et ses gangs ont dû battre en retraite après avoir subi d’importants revers pendant les attaques des derniers jours.

Baz Jindirêsê, l’un des commandants des FDS, a déclaré que l’État turc et ses mercenaires ont dû battre en retraite après avoir subi d’importants revers pendant les attaques des derniers jours.

Baz Jindirêsê, l’un des commandants des Forces démocratiques syriennes (FDS), a parlé à l’Agence de presse Firat News des récentes attaques des forces d’occupation turques contre la région d’Aïn Issa.

Depuis l’invasion de Girê Sipî (Tall Abyad), Aïn Issa a été bombardée par les forces d’occupation encore et encore. Cependant, les attaques se sont intensifiées depuis novembre. Les villages de Mışerfe, Cehbel, Mieleq et Seyda sont particulièrement visés. Quel est l’objectif de l’État turc à Aïn Issa ?

Aïn Issa a une position stratégique. Elle relie de nombreuses villes. Pour cette raison, il y a eu des attaques constantes. Cependant, ces attaques ont échoué en raison de la résistance des combattants des FDS. Les attaques se sont intensifiées au cours des cinq derniers mois. Ils ont commencé à mener des attaques intenses sur les villages de Mieleq, Mişerfe, Seyda et Cehbel autour d’Aïn Issa. Parce que ces villages sont les plus proches de l’autoroute M4. Comme ils ne pouvaient pas occuper Aïn Issa directement, ils ont essayé d’encercler la ville en occupant ces villages. Toutes leurs tentatives ont été contrariées par la grande résistance des combattants des FDS à chaque fois.

Les envahisseurs ont lancé une nouvelle agression à partir du 19 mars. Il est bien sûr significatif qu’ils aient mené cette attaque à l’approche du Newroz [nouvel an kurde, ndlr]. Le monde entier sait très bien que le Newroz est important et sacré pour tous les Kurdes. Le 21 mars est célébré avec beaucoup d’enthousiasme par les Kurdes du monde entier. Les occupants ont spécifiquement choisi cette date pour détruire cet enthousiasme et démoraliser le peuple.

Les combattants des FDS les ont vaincus. Les attaques ont été intensives. Ils se sont approchés très près du village de Seyda. Grâce à la grande résistance de nos combattants, leurs attaques ont été contrecarrées. Ils ont dû battre en retraite, subissant un grand nombre de pertes. Lors de l’attaque du 19, deux véhicules blindés leur appartenant ont été détruits, ils ont eu 15 morts et beaucoup de blessés. Ils ont attaqué à nouveau le deuxième jour. Ils ont subi un grand revers dans cette attaque également. Deux de leurs véhicules ont été détruits et ils ont battu en retraite avec près de 18 morts. Le troisième jour, ils ont de nouveau attaqué aux premières heures du matin et cette attaque a été repoussée grâce à la résistance héroïque des combattants des FDS. Ils ont également utilisé des avions de chasse. Cependant, malgré toutes leurs tentatives, les combattants du FDS ne leur ont pas permis d’avancer et d’occuper ces villages.

En novembre de l’année dernière, trois points d’observation ont été établis sous la supervision de la Russie pour prévenir les attaques de l’État turc et de ses gangs, mais après l’établissement de ceux-ci, tant les attaques que le nombre de bases militaires de l’État turc dans la région ont augmenté. La Russie reste silencieuse comme avant. Que pensez-vous de cette situation ?

Comme nous l’avons dit, ces attaques se poursuivent depuis un certain temps. Et leur objectif est d’occuper Aïn Issa, de prendre des lignes routières stratégiques et de séparer les villes les unes des autres. Cependant, comme ils n’y sont pas parvenus, ils ont essayé de prendre le contrôle en établissant des bases militaires sur la route internationale M4. Ils ont établi 5 bases militaires jusqu’à présent. L’objectif de ces bases est de contrôler la route M4, de contrôler les transports et d’empêcher l’utilisation de la route en intimidant la population.

La Russie a établi trois points d’observation militaire en partenariat avec le régime Baas, soi-disant pour prévenir les attaques de l’État turc et pour veiller au respect par la Turquie de l’accord de 2019. Cependant, après l’établissement de ces points, la situation est devenue encore pire qu’avant. Les attaques se sont intensifiées et les Turcs ont augmenté le nombre de leurs bases militaires. Soi-disant, ces points d’observation ont été établis pour assurer la sécurité des populations et leur permettre de vivre plus confortablement dans leurs villages. Cependant, l’attaque du 19 a montré que ce n’est pas du tout le but recherché. Les habitants des villages de Seyda et de Mieleq voulaient rentrer chez eux. Nous avons alors essayé de leur fournir les conditions pour qu’ils puissent retourner dans leurs villages. Les Russes l’ont également accepté afin que les gens ne soient pas blessés et qu’ils puissent rentrer chez eux en toute sécurité. Pendant que les gens retournaient dans leurs villages, les Russes étaient censés les accompagner. Cependant, dès que les habitants sont revenus, ils ont été attaqués par les forces turques et les bandes alliées. Bien que les Russes aient vu ces attaques, ils sont restés silencieux.

La Russie poursuit-elle ses pressions pour que la région soit cédée au régime du Baas ?

Il y a quelque temps, des informations ont été propagées par le régime Baas et certains médias proches de la Russie selon lesquelles les FDS allaient céder Aïn Issa au régime Baas. Ces fausses informations ont été fabriquées par la Russie. En fait, c’est ce que veut la Russie. Notre peuple et tout le monde sait très bien que les FDS ne vont pas céder si facilement un endroit où elles ont versé leur sang. L’objectif de la Russie est de renforcer le régime Baas sur le terrain et de lui laisser le contrôle de la zone. La Russie veut faire pression sur nous par le biais de ces attaques. Ainsi, elle veut renforcer la main du régime sur le terrain. La Russie ouvre la voie à ces attaques et garde le silence sur les attaques des Turcs. Cependant, chaque fois qu’une attaque est lancée, ils sont témoins de la résistance des combattants des SDF. Ils voient aussi très clairement que nos terres ne seront pas cédées aussi facilement. Notre résistance se poursuivra jusqu’au bout. Nous continuerons à protéger notre peuple jusqu’à la fin. Il y a des attaques sur la région depuis longtemps et ces attaques continuent. Notre position est claire. Nous ne reculerons jamais. Nous tiendrons la promesse que nous avons faite à notre peuple jusqu’à la fin, et nous continuerons toujours à suivre nos martyrs, nous protégerons ces terres.

2 Commentaires

Laisser un commentaire