Abdullah-Ocalan-nous-avons-besoin-d'une-réconciliation-sociale-rojinfo
Abdullah Ocalan.

Les avocats du leader kurde Abdullah Ocalan ont rencontré leur client le 2 mai, pour la première fois depuis 8 ans. Dans le cadre d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à Istanbul, ils ont lu un message du leader kurde emprisonné depuis 1999 sur l’île-prison d’Imrali.

La dernière rencontre de M. Ocalan avec ses avocats datait du 27 juillet 2011. Ceux-ci ont pu le rencontrer à nouveau jeudi 2 mai, alors que des grèves de la faim sont menées depuis plusieurs mois pour rompre l’isolement carcéral total imposé au leader kurde.

Avant de lire le message cosigné par Abdullah Ocalan et ses trois codétenus, Hamili Yildirim    Ömer Hayri Konar et Veysi Aktas, les avocats qui font partie du cabinet juridique Asrin, ont indiqué que seuls deux d’entre eux, Newroz Uysal et Rezan Sarica, avaient été autorisés à rencontrer leur client. 

Voici le contenu du message que les avocats ont reçu de la prison d’Imrali à la fin de la semaine dernière :

Une réconciliation sociale profonde est nécessaire dans le cadre de ce processus historique.

Un processus de négociation démocratique est absolument nécessaire, loin de toute polarisation et culture de conflit, pour la résolution des problèmes.

Nous pouvons résoudre les problèmes en Turquie, et même dans la région, à commencer par le problème de la guerre, avec la force intellectuelle, politique et culturelle, et non avec des instruments de violence physique.

Nous pensons que, avec les Forces démocratiques syriennes (SDF), il faut chercher à résoudre les problèmes en Syrie en s’abstenant de toute culture de conflit et dans la perspective de la démocratie locale qui doit être garantie par la Constitution, dans le cadre de l’unité de la Syrie. A cet égard, il faut également être attentif aux préoccupations de la Turquie. 

Tout en rendant hommage à la résistance des amis dans les prisons et à l’extérieur, nous tenons à souligner qu’ils ne doivent pas mettre en jeu leur santé et leur vie. Pour nous, leur santé mentale, physique et spirituelle est plus importante que tout. Nous pensons que l’approche la plus significative est liée au développement d’une attitude mentale et spirituelle.

Notre position à Imrali est d’approfondir et de clarifier le mode d’expression que nous avons défini dans la déclaration de Newroz 2013 et de continuer sur cette voie.

Pour nous, une paix digne et une solution fondée sur la politique démocratique sont primordiales.

Nous sommes reconnaissants et rendons hommage à toutes les personnes qui se sont inquiétées de notre situation et qui ont réagi.


4 Commentaires

Laisser un commentaire