Différentes organisations kurdes ont condamné la conspiration internationale qui a conduit à l'enlèvement d'Abdullah Öcalan le 15 février 1999
Ce 15 février marque 22 ans de captivité et d'isolement du leader kurde Abdullah Öcalan sur l'île-prison d'Imrali, en Turquie

Le Congrès national du Kurdistan (KNK), le Mouvement pour une société démocratique (TEV-DEM) et l’organisation des femmes du Rojava Kongra Star ont condamné la conspiration internationale qui a conduit à l’enlèvement du leader kurde Abdullah Öcalan le 15 février 1999.

A l’occasion du 22e anniversaire de l’enlèvement par la Turquie du leader kurde Abdullah Öcalan le 15 février 1999 à Nairobi, le Congrès national du Kurdistan (KNK), le Mouvement pour une société démocratique (TEV-DEM, organisation faîtière de la société civile au nord de la Syrie) et le Kongra Star (confédération des organisations de femmes du Rojava) ont condamné la conspiration internationale qui a conduit à l’arrestation et l’emprisonnement du leader kurde sur l’île-prison d’Imrali.

KNK : Le PKK est plus fort que jamais

« Les forces impliquées dans la conspiration qui a abouti à la captivité d’Abdullah Öcalan le 15 février 1999 pensaient que le PKK allait disparaître », a déclaré le Conseil exécutif du Congrès national du Kurdistan (KNK), ajoutant : « Au cours de cette période de 22 ans, c’est exactement le contraire qui s’est produit. Ni M. Öcalan, ni le peuple du Kurdistan n’ont abandonné le combat. La réaction du peuple kurde contre la conspiration du 15 février 1999 est toujours aussi vive. Le PKK et le peuple du Kurdistan ont intensifié leur lutte et sont plus forts que jamais ».

Concernant les attaques d’invasion de l’État turc, notamment celles menées récemment dans la région de Garê, au Sud-Kurdistan (Irak), le KNK a déclaré : « L’État turc est l’ennemi principal. Toutes les forces kurdes doivent lui tenir tête ».

Le KNK a ajouté : « Une campagne à grande échelle pour la libération d’Öcalan appelée « Dem Dema Azadîyê » (C’est l’heure de liberté) a été lancée par les amis des Kurdes au niveau international. Nous appelons toutes les forces kurdes à soutenir cette campagne ».

TEV-DEM : La libération d’Öcalan est la seule façon de résoudre la crise du Moyen-Orient

Le Mouvement de la société démocratique (TEV-DEM) a déclaré : « Le leader Öcalan représente non seulement la volonté des personnes et de la société libre, mais il joue également un rôle constructif dans l’établissement de la démocratie, de la paix et du dialogue. Par conséquent, la libération d’Öcalan est le seul moyen de résoudre la crise du Moyen-Orient ».

Réagissant aux attaques d’invasion de la Turquie au Sud-Kurdistan (Irak) et au Rojava, TEV-DEM a déclaré : « Ces attaques sont la continuation de la conspiration internationale. Par le changement de la structure démographique de la région, les ennemis veulent éliminer le peuple kurde et son identité.

TEV-DEM a appelé les forces politiques kurdes et les organisations de la société civile à l’unité nationale contre les attaques de l’État turc au Sud-Kurdistan.

Nous appelons également tous les partisans de la démocratie et de la liberté dans le monde à faire pression et à faire tout leur possible pour garantir la liberté du leader Abdullah Öcalan. Öcalan est devenu le symbole, non seulement du peuple kurde, mais aussi de tous ceux qui voient leur propre liberté dans sa conception de la liberté ».

Kongra Star : Öcalan défend la volonté de millions de Kurdes

La coordination de l’organisation des femmes kurdes Kongra Star a déclaré que la conspiration et l’isolement sont contraires à tous les accords internationaux, aux droits civils et politiques, et ajouté : « Le leader Öcalan défend la volonté de millions de Kurdes ainsi que la liberté, la démocratie et la vie commune ».

Saluant la résistance des prisonniers politiques dans les geôles turques, l’organisation des femmes a déclaré : « Nous demandons à tous les partisans de la paix dans le monde d’amplifier leurs efforts pour mettre fin à l’isolement du leader Öcalan. »

Laisser un commentaire