« Tous les pays qui vendent des armes à la Turquie sont partenaires des crimes inhumains qu'elle commet », a déclaré le Parti de l’union démocratique (PYD) lors d’un communiqué publié jeudi à la suite d’une attaque au drone tuant 2 personnes et en blessant 3 autres.
Parti de l'union démocratique (PYD)

« Tous les pays qui vendent des armes à la Turquie sont partenaires des crimes inhumains qu’elle commet », a déclaré le Parti de l’union démocratique (PYD) lors d’un communiqué publié jeudi à la suite d’une attaque au drone tuant 2 personnes et en blessant 3 autres.

Telle est l’intégralité du communiqué du PYD :

« L’État turc cible violement le Rojava (Syrie), le Bashur [Sud] (Irak) et le Bakur [Nord] (Turquie) du Kurdistan pour détourner l’attention de son peuple des véritables problèmes internes qu’il traverse. Ces attaques violent toutes les lois internationales et les droits humains.

Suite au récent bombardement de l’État turc à Kobanê, des civils, dont des enfants, ont perdu la vie et ont été blessés. En outre, les maisons et les biens des civils ont été gravement endommagés.

La Turquie a signé un accord de cessez-le-feu avec la Russie et les États-Unis en 2019. Selon cet accord, l’État turc et ses mercenaires ne devraient pas attaquer les régions du nord et de l’est de la Syrie. Cependant, depuis le premier jours, l’État turc n’a pas respecté l’accord. De nombreux civils ont été victimes des attaques incessantes de l’État turc et de ses mercenaires dans le nord et l’est de la Syrie.

Dans le même temps, l’État turc n’aurait pas été en mesure de poursuivre ses crimes très violents aussi facilement sans la connivence des mêmes forces qui sont les parties à l’accord de cessez-le-feu. L’État turc utilise des armes de nouvelles technologies produites dans des usines par des États étrangers. Tous les pays qui vendent des armes à l’État turc sont partenaires de ces crimes inhumains. Nous appelons tous nos concitoyens vivant à l’intérieur et à l’extérieur du pays à condamner démocratiquement ces crimes. »

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire