L’ambassadeur de Turquie en Irak, Ali Rıza Güney, a admis avoir assassiné l’universitaire et journaliste Nagihan Akarsel.

Le président de la région du Kurdistan, Mesrur Barzani, a rencontré dimanche Ali Rıza Güney. 

Lors de la cérémonie d’ouverture d’un bureau de visas à Hewlêr (Erbile), un journaliste a demandé au représentant du gouvernement turc en Irak, devant des caméras en direct, ce qu’il pensait des allégations selon lesquelles la Turquie était responsable du meurtre d’Akarsel. Güney a répondu : « Toutes personnes en lien avec le PKK sont nos cibles. »

L’ambassadeur justifie l’action militaire turque en Irak

Auparavant, Güney avait justifié l’offensive militaire de la Turquie contre la guérilla du PKK au Sud-Kurdistan (région du Kurdistan irakien) par une prétendue « incompétence » de Bagdad et de Hewlêr, des activités prétendument terroristes qui constituent une menace pour la sécurité nationale de la Turquie, afin d’y mettre un terme de manière efficace. 

« La responsabilité de la lutte contre les organisations terroristes incombe aux gouvernements central et régionaux de l’Irak. S’il n’y a pas de volonté ou de capacité à assumer cette responsabilité, nous mènerons bien sûr des opérations indépendamment des frontières et où que nous soyons. »

Laisser un commentaire