Le Parti démocratique des peuples (HDP) a réagi mercredi à l'interdiction par le gouverneur du district de Gaziosmanpaşa, à Istanbul, d'une pièce en kurde, « Bêrû », au motif qu'elle pourrait « troubler l’ordre publique ».

Le Parti démocratique des peuples (HDP) a réagi mercredi à l’interdiction par le gouverneur du district de Gaziosmanpaşa, à Istanbul, d’une pièce en kurde, « Bêrû », au motif qu’elle pourrait « troubler l’ordre publique ».

La porte-parole du HDP, Sevtap Akdağ Karahalı, a publié une déclaration concernant l’interdiction par le gouvernement turc des pièces de théâtre en kurde.

« Bêrû, traduction en kurde de l’œuvre théâtrale de l’écrivain italien Dario Fo, lauréat du prix Nobel, a été interdite par le gouvernement uniquement parce que la pièce est en langue kurde », indique le communiqué.

Si elle n’avait pas été interdite, Bêrû aurait été la première pièce en kurde jouée dans le théâtre de la ville d’Istanbul, au cours de ses 106 ans d’histoire.

La pièce Bêrû (sans visage) devait être jouée mardi 13 octobre, par la troupe de théâtre du Centre culturel de Mésopotamie, Teatra Jiyana Nû, sur la scène du théâtre de la ville à Gaziosmanpaşa.

Laisser un commentaire