Forces démocratiques syriennes : la Turquie ne respecte pas le cessez-le-feu
Les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) se tiennent sur le toit d'une maison à côté de leur drapeau déployé à Baghouz, dans la province de Deir Ezzor.

Un jour après le cessez-le-feu annoncé par les États-Unis et la Turquie, les attaques de l’armée turque et des groupes djihadistes ont continué contre la région du Nord de la Syrie. 

Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes, Kino Gabriel, a publié un communiqué concernant les details des activités militaires de l’armée turque et des groupes djihadistes visant la région de Serêkaniyê (Ra’s al-‘Ayn), le premier jour du cessez-le-feu, le vendredi 18 octobre 2019. 

« Conformément à l’accord de cessez-le-feu annoncé hier, nos forces se sont mises en position de défense sur toutes les lignes de contact, y compris les zones sous occupation turque, à 17 heures, heure locale, le 17 octobre ». 

Le communiqué indique que les bombardements ont continué malgré le « freinage partiel » des attaques contre Serêkaniyê.

« 13 de nos combattants et 5 civils sont tombés martyrs suite aux attaques de la Turquie dans la région de Serêkaniyê », poursuit le communiqué.

« Nous exhortons toutes les parties qui ont pris part à la décision de cessez-le-feu et ont accepté l’accord à agir conformément aux termes de l’accord. Nous réitérons que nous ne nous empêcherons pas d’utiliser notre droit de légitime défense en cas d’attaque de milices soutenues par la Turquie », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire