Mazlum-Kobane-Abdi-FDS-négociations-Turquie-Rojinfo
Mazlum Abdi, commandant en chef des Forces Démocratiques Syriennes (FDS). Photo AFP

Le commandant des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), Mazlum Abdi, a annoncé vendredi lors d’un forum des clans syriens dans la ville d’Ain al-Issa, que ses forces avaient pris part à des négociations indirectes avec la Turquie par le biais d’intermédiaires qu’il n’a pas nommés.

Le commandant en chef des FDS a souligné que l’organisation soutenue par les Etats-Unis et dirigée par les Kurdes est prête à négocier avec Ankara afin de résoudre les problèmes, notamment la « sécurité » le long de la frontière syro-turque, par le biais d’un dialogue pacifique.

« Si l’État turc veut une solution politique, il doit rendre Afrin à son peuple. Sans le retour des habitants d’Afrin chez eux et le rétablissement de son statut normal, nous ne pourrons parvenir à une solution. »

Abdi, a ajouté que la Turquie ne devait pas s’immiscer dans les affaires syriennes et devait respecter la souveraineté de l’État syrien.

Il a également précisé qu’il était toujours nécessaire que les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis et la Russie combattent des groupes terroristes dans la région.

« La présence des forces de la coalition dans nos régions et des forces russes dans d’autres régions de la Syrie a eu un effet important sur la lutte contre le terrorisme. Et tant que les structures terroristes resteront à Afrin, Bab, Jarablus et Idleb, leur soutien sera nécessaire », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire