Bilan des 150 heures du prétendu cessez-le-feu dans le nord de la Syrie

Malgré le cessez-le-feu conclu à Sotchi, qui expire aujourd’hui, 29 octobre, les attaques de l’armée turque et de ses mercenaires djihadistes dans le nord de la Syrie se sont poursuivies sans interruption.

L’accord de cessez-le-feu conclu le 22 octobre à Sotchi pour une durée de 150 heures, soit du 23 au 29 octobre, dans le nord de la Syrie, n’a pas empêché l’armée turque et ses supplétifs djihadistes de poursuivre leurs attaques aériennes et terrestres. 

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé le 27 octobre le « repositionnement » de leurs unités et leur accord pour le déploiement des troupes du gouvernement central syrien sur la frontière.

Les attaques menées par l’armée turque et ses alliés ont été concentrées sur Serêkaniyê (Ras al-Ain) et Ayn Issa. La Turquie a élargi sa zone d’occupation, ce qui s’est traduit notamment par une augmentation de nombre de civils kidnappés ou exécutés.

Cemila Heme, coprésidente du Croissant Rouge Kurde (Heyva Sor a Kurd), a déclaré à l’Agence de presse kurde Firat News que quatre civils avaient été tués et 79 autres blessés par la Turquie et ses mercenaires djihadistes, dans la région de Cizîr depuis le 23 octobre.

Selon les chiffres de Heyva Sor, un total de 1032 personnes ont été blessées dans la région de Cizîr depuis le 9 octobre. Parmi elles, figurent 65 mineurs et 147 des femmes. L’association humanitaire recense par ailleurs 202 civils tués, dont huit mineurs et vingt femmes.

Le bilan des 150 heures de prétendu cessez-le-feu est le suivant:

23 octobre

Les troupes djihadistes pro-turques ont attaqué les régions de Serêkaniyê, Dêrik, Kobanê et Ayn Issa.16 combattants des FDS ont perdu la vie, 13 autres ont été blessés. Les FDS ont répondu aux attaques, tuant 50 djihadistes. 

24 octobre

L’armée turques et ses alliés ont attaqué Serêkaniyê, Kobanê, Dêrik, Amûdê, Dirbêsiyê et Ayn Issa. Trois combattants du FDS ont été tués et quatre autres blessés. 31 mercenaires djihadistes ont été tués et 20 blessés dans les affrontements qui ont suivi.

25 octobre

Les attaques turques se sont poursuivies aux alentours de Serêkaniyê, Kobanê et Ayn Issa. Des drones armés et des armes lourdes ont notamment été utilisés. Trois combattants des FDS ont perdu la vie et quatre autres ont été blessés. Au moins 44 mercenaires ont par ailleurs été tués 

26 octobre

Les troupes d’invasion ont mené des attaques à Serêkaniyê, Kobanê, Amûdê, Dirbêsiyê et Ayn Issa. Un combattant des FDS a été tué, onze autres ont été blessés. La réplique des FDS a fait 29 morts dans le camp adverse. 

27 octobre

Les attaques des troupes d’invasion se sont poursuivies à Serêkaniyê, Kobanê et Ayn Issa. Une attaque de drones dans la ville de Zirgan, près de Serêkaniyê, a tué trois soldats de l’armée syrienne et en a blessé quatre autres. Au moins 38 mercenaires ont été tués.

28 octobre

Des attaques ont eu lieu dans les zones de Serêkaniyê, Zirgan et Dirbêsiyê, Tall Tamr et Serêkaniyê, ainsi que dans celles de Kobanê et d’Ayn Issa. Au cours des attaques, 13 soldats de l’armée syrienne ont été tués et 12 blessés.

Deux civils du nom de Mehmud Zahêr (60 ans) et Berho Elo (65 ans) sont morts dans l’attaque du village al-Arida au nord d’Ayn Issa. Trois autres civils ont été tués dans l’attaque du village de Dibish, près de Zirgan. Au moins 56 mercenaires ont été tués dans les affrontements qui ont éclaté suite à la réplique des FDS.

Laisser un commentaire