Les nouvelles positions construites autour d'Aïn Issa, en face de l'autoroute M4.

La Turquie continue de creuser des tranchées et d’établir des positions autour d’Aïn Issa afin de relier ses bases dans la région et d’accroître son pouvoir au nord de l’autoroute M4, dans le nord de la Syrie.

Depuis novembre 2020, l’armée turque a établi 5 bases militaires autour d’Aïn Issa, dans les villages de Xalîdiyê, Mielek, Hoşan, El Mişêrfê et Seyda, situés sur l’autoroute M4, en direction du canton de Kobané. À la suite des bombardements de l’État turc et de ses mercenaires djihadistes, les villageois ont été contraints de fuir.

L’agence de presse kurde Hawar News (ANHA) a révélé que de nouvelles positions avaient été construites à 6 km à l’intérieur des zones occupées, en face de l’autoroute M4. Ces positions (construites en terre) relient le village de Xerbet Yusif El Dêb au village de Teyne, à l’ouest d’Aïn Issa, et le village de Seyda au village de Xafiye, à 3 km à l’est de la ville.

L’armée turque veut assiéger Aïn Issa en reliant ses bases militaires. Dans le même temps, elle tente de couper le nord de l’autoroute M4 de la zone sud avec des fossés et des positions.

La Turquie continue de livrer des cargaisons militaires, y compris des armes lourdes, à ses bases militaires. Par ailleurs, des caméras thermiques ont été installées sur ses bases ainsi qu’un système de radar contre les avions de reconnaissance.

Des dizaines de mercenaires djihadistes présents dans ces bases ont été installés dans des villages proches d’Aïn Issa. Onze civils ont perdu la vie dans les bombardements menés contre Aïn Issa et plus de 20 ont été blessés.

Laisser un commentaire