Manifestation suite aux attaques aériennes turques à Sheladize.

Le 19 septembre 10 civils avaient été tués au Sud-Kurdistan (Irak) par des bombardements de l’armée turque-https://rojinfo.com/10-civils-tues-larmee-turque/-Alors que les habitants du Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) condamnent les attaques aériennes de l’armée turque, les autorités régionales kurdes restent silencieuses.  

Les villageois qui font face à cette situation ont pris la parole pour exprimer leur mécontentement :

Hamid Rekani : « Ce n’est pas pour la première fois que nous faisons face à ces attaques de l’armée turque. La Turquie n’a jamais fait d’exception. Elle a toujours attaqué les 4 parties du Kurdistan. C’est une grosse attaque envers les kurdes et c’est très inquiétant. J’espère que le GRK condamnera avec une déclaration officielle ces attaques, parce que le sang de notre peuple vaut plus que le commerce. Guérillero ou simple habitant, le sang de notre peuple est plus sacré, plus valeureux que des relations économiques et politiques.

C’est en restant attaché à nos idées et valeurs que nous pouvons gagner

L’Etat turc s’est opposé depuis l’empire ottoman aux acquis du peuple kurde. Aujourd’hui ils développent des alliances même avec leurs ennemis pour nuire aux kurdes. Après des entretiens avec l’Iran et l’Irak à New York, la Turquie souhaite développer des plans d’attaque au Rojava. Ils luttent pour que les kurdes ne parviennent pas à leur but. Si notre peuple multiplie ses idées nous pourrons faire face à ces multiples offensives. Nous ne disparaitrons pas avec la mort ou le massacre. Nous sommes un peuple qui a de la volonté. Si Dieu le veut nous réussirons. La victoire est pour les kurdes des 4 parties. »

Celal Ceyi, un autre habitant a ajouté :

« Cette dernière attaque est un génocide contre les civils.  10 personnes ont été tuées. L’armée turque savait qu’il s’agissait de civils non armés. Le gouvernement régional a le droit d’être critiqué, il n’y a eu aucune réaction, aucune déclaration de leur part.

Nous ne voulons plus de ces attaques. Personne ne réagit alors que l’Etat Turc poursuit ses massacres envers les kurdes et surtout ceux de la région de Şêladızê. Nous pensons qu’il faut réagir plus fortement. Si 10 personnes peuvent être assassinées intentionnellement il s’agit d’un génocide et d’une réponse au référendum. Cela revient à dire « Nous ne voulons pas que les kurdes obtiennent des droits ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here