Ainsi :

  • Nous demandons au maire et aux pouvoirs publics de Lavrio de cesser leurs pratiques d’intimidation envers les réfugié.e.s dans leur ville.
  • Nous demandons au maire et aux pouvoirs publics de Lavrio de leur permettre de vivre dans des conditions humainement décentes.
  • Nous demandons également au maire et aux pouvoirs publics de Lavrio d’intervenir énergiquement auprès de toutes les autorités concernées de l’Etat grec, qui a brutalement mis fin à son intervention en juillet 2017.
  • Nous demandons à l’Union Européenne de permettre la libre circulation des réfugié.e.s afin qu’i.elles puissent rejoindre le pays de leur choix et que les moyens nécessaires, humains et financiers, soient déployés à cette fin.

Des militant.e.s solidaires du camp de Lavrio

Pour mieux comprendre la situation : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here