Saleh Muslim, co-président du Parti de l'Union Démocratique

Le Coprésident du PYD Saleh Muslim a indiqué que l’opération de Raqqa progressait et que Daesh était encerclé et coupé de l’extérieur.

Concernant les menaces d’offensive de l’Etat turc contre Efrîn, il a prévenu que si la Turquie attaquait, elle se heurterait à un rocher très dur.

 ‘DAESH EST ENCERCLE’

« L’opération de Raqqa en est à son 75ème jour et progresse de jour en jour. Mais, étant donné que la vie de nombreux civils est en jeu, on fait attention de ne pas précipiter les choses. On prend bien soin également de distinguer les vrais civils des combattants de Daesh déguisés en civils. Personne ne connaît le nombre de ces derniers. C’est pourquoi, l’opération progresse lentement. Mais Daesh est actuellement encerclé. Il n’a plus aucune communication avec l’extérieur. Daesh sait qu’il touche à sa fin à Raqqa. Ses combattants pensent que, plus ils tueront de gens, plus ils auront une bonne place au paradis. C’est avec cet esprit qu’ils continuent à combattre : ils pensent qu’ils vont mourir et aller au paradis.

 ‘LE PEUPLE KURDE VA OBTENIR SES DROITS DEMOCRATIQUES’

Notre projet est la construction d’une Syrie démocratique. Il ne concerne pas seulement les Kurdes. L’assemblée qui va se mettre en place représentera aussi les autres peuples et communautés. Nous sommes en train de développer un nouveau système démocratique qui va se répandre progressivement dans toute la Syrie. Cela permettra aussi aux Kurdes de jouir de leurs droits démocratiques.

‘SI LA TURQUIE ATTAQUE EFRÎN, ELLE VA SE HEURTER A UN ROCHER’

S’ils attaquent Efrîn, ils vont se heurter à un rocher très dur. Efrîn va résister jusqu’à la fin, comme Kobanê avant elle. La Turquie occupe déjà une partie de la Syrie. Si elle tente de s’étendre, si elle attaque Efrîn, elle va se heurter à la résistance populaire. Celle-ci a d’ailleurs déjà commencé à Shehba où le peuple, les jeunes, les organisations se battent contre l’expansionnisme turc. La Turquie doit savoir qu’Efrîn va résister au moins autant que Kobanê. Efrîn ne représente de menace pour personne. Jamais elle n’a agressé la Turquie. Mais à l’inverse, cette dernière a lancé des bombes sur Efrîn. Jusque-là, la population s’est tue. Mais si la Turquie commence à attaquer, elle va voir ce qui l’attend. »

Source : ROJINFO

Laisser un commentaire