Rojinfo-un-an-bilan-interview-Agit-Polat

Depuis un an, le site d’information en français Rojinfo produit tous les jours des articles sur l’actualité au Kurdistan et au sein de la diaspora kurde. Tout de suite après son apparition, d’autres sites en français ont vu le jour, mais ceux-là étaient quant à eux télécommandés par Ankara, ce qui montre bien l’intérêt d’un site sur la question kurde en langue française, produit par les Kurdes eux-mêmes et leurs ami(e)s. Nous avons interviewé un des journalistes piliers de ce site. 

Interview d’Agit Polat par la rédaction 

Pourquoi avez-vous commencé Rojinfo en langue française ?

A.P: Cela fait maintenant un an jour pour jour que Rojinfo livre une information continue en français sur l’actualité du Kurdistan. La création du site Rojinfo répondait à un besoin de produire de l’information fiable en langue française sur ce qui se passe au Kurdistan, en Turquie, Syrie, Iran et Irak. Nous voulions transmettre à un public francophone une actualité dont les médias classiques ne parlent pas ou très peu, plus particulièrement concernant la région du Moyen-Orient, avec un focus sur le Kurdistan. La nécessité d’un tel site d’information se faisait d’autant plus ressentir avec la prolifération sur le net de médias turcs en langue française participant à une campagne de désinformation menée par la Turquie concernant la question kurde. 

L’idée de mettre en place un site d’information comme Rojinfo existait depuis longtemps, mais n’avait jamais été réalisée auparavant par manque de moyens humains. Cependant, les évolutions sans précédent auxquelles nous assistons au Rojava (Nord de la Syrie) depuis quelques années, avec  la lutte contre Daesh et la mise en place d’un système politique alternatif, ont suscité beaucoup d’intérêt, ce qui a permis à Rojinfo de voir le jour. 

Quel est le bilan au niveau des visiteurs mensuels du site ?

A.P: Au départ nous avons essayé de faire connaître le site à travers les réseaux sociaux et ça nous a permis d’atteindre un certain public qui était vraiment ravi de pouvoir suivre l’actualité grâce à une source fiable. Ensuite, nous avons sollicité Google pour apparaître sur son fil d’actualité. Après l’approbation de notre demande, nos articles ont commencé à apparaître sur le fil d’actualité de Google avec comme conséquence directe une audience plus large encore. 

Par les statistiques de notre serveur nous constatons qu’actuellement que nous avons largement dépassé le chiffre de 100 000 visiteurs par mois ce qui est un grand succès pour nous. Ce sont nos lecteurs et nos lectrices qui nous motivent pour continuer jour après jour.

Comment fonctionne Rojinfo: quelles sont les sources que vous utilisez, les collaborateurs, traduction, rédaction ?   

A.P: Le travail de Rojinfo est mené par une équipe bénévole constituée d’une quinzaine de journalistes et de traducteurs, élargie par des dizaines de collaborateurs réguliers sur le terrain. Nos sources sont principalement des médias en anglais, kurde, turc et arabe sur l’actualité au Kurdistan. Cela implique donc un énorme travail de traduction et de rédaction.

Quel type d’articles ont le plus de succès?   

A.P: L’intérêt pour les différents articles dépend beaucoup du contexte et de la période. Mais nous avons pu constater un intérêt particulier pour des articles concernant la répression en Turquie et aussi la révolution au Rojava, dans le Nord de la Syrie. Certains articles que nous avons publiés au début de l’année sur l’invasion d’Afrin par l’armée turque ont été beaucoup lus. Nous avons aussi pu remarquer que les informations sur les activités se déroulant en France autour de la question kurde suscitent un intérêt particulier. En plus de rapporter l’actualité quotidienne, nous publions aussi des photo-reportages, des interviews, des vidéos, des analyses qui apportent plus de fond à l’information, à côté des dépêches de presse quasi quotidiennes. Nous collaborons étroitement avec des associations de solidarité qui sont pour nous une source d’information importante. 

Qu’est-ce que vous souhaiteriez améliorer dans les mois à venir?   

A.P: Nous voudrions en particulier améliorer la qualité de rédaction de nos articles traduits. Pour cela, nous aurions besoin d’élargir notre équipe de bénévoles. Nous aspirons également à diversifier et élargir l’information.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here