grève de la faim-isolement-Strasbourg-Imrali-Ocalan
Grévistes de la faim à Strasbourg

Au lendemain de la visite à Abdullah Öcalan de son frère sur l’île-prison d’Imrali, les grévistes de la faim qui luttent à Strasbourg pour rompre l’isolement du leader kurde ont déclaré dans un communiqué que l’autorisation par l’Etat turc d’une visite d’un membre de la famille ne signifiait pas que leur revendication était satisfaite. Ils se sont dits déterminés à résister jusqu’à ce que l’isolement cesse et ont appelé le peuple kurde à amplifier sa résistance.

« La nouvelle de la rencontre du leader Öcalan avec son frère Mehmet Öcalan sur l’île-prison d’Imrali a été une source de moral pour notre peuple. Cela nous démontre qu’en résistant davantage, nous pouvons obtenir des résultats. Cependant, l’objectif principal de notre résistance est la levée totale de l’isolement et la liberté de Leader Apo”, indique le communiqué avant de poursuivre : « Une visite accordée au Leader Apo ne signifie pas la fin de l’isolement. En 2016, le régime fasciste de l’AKP a permis une rencontre similaire afin de mettre fin à notre résistance. Il s’agit là d’une tactique de guerre pour entraver la résistance et briser la volonté de notre peuple. L’unique valeur que nous attachons à cette visite est liée à la motivation renforcée qu’elle nous donne pour poursuivre la lutte. »

« Parce que nous savons que la culture de résistance inculquée au peuple kurde par notre mouvement est la source de toutes les victoires réalisées jusqu’à présent », dit encore le communiqué. En conclusion, les grévistes de la faim déclarent : « Nous ne nous contenterons pas de miettes de liberté. Notre résistance continuera jusqu’à ce que l’isolement de leader Apo [diminutif du nom d’Abdullah Öcalan, ndlr] soit levé. Nous appelons notre peuple à grandir la résistance. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here