kurde-Chiapas-zapatistes-rojinfo
Crédit: Laurent Perpigna Iban / Hans Lucas

Quelque part au beau milieu des montagnes du Chiapas, au coeur du « caracol » d’Oventik, les zapatistes affichent leur soutien avec le peuple kurde en lutte. 

A l’intérieur de ce centre opérationnel autogéré, de nombreuses peintures s’affichent sur les murs. Depuis 1994, l’EZLN (Ejército Zapatista de Liberación Nacional) tient trente-huit chefs-lieux de municipes, rassemblés au sein de cinq caracoles: Oventik, Morelia, Roberto Barrios, La Garrucha et La Realidad. 

Ces espaces autogérés sont à la fois des centres de réflexion sur la politique et la culture, ainsi que des lieux de vie où les zapatistes mènent un projet présentant de nombreuses similitudes avec le confédéralisme démocratique en expérimentation au Rojava.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here