Arin Mirkan-Kobane-Rojava-Kurde-invasion turque-Rojinfo
Arîn Mîrkan, combattante YPJ tombée à Kobanê le 5 octobre 2014, dans la résistance contre Daesh

Dans un courrier adressé à Rojinfo à l’occasion de la Journée mondiale pour Kobanê, Christine Valain, qui se présente comme une citoyenne humaniste, dénonce les agressions de l’armée turque contre le Rojava et s’indigne contre le silence de la France :

« Je sais, je ne suis pas kurde ! 

Je n’ai même jamais mis les pieds, ni à Afrin, ni au Rojava. Mes liens avec le peuple kurde sont purement des liens du cœur.

Mais ce soir, j’ai les larmes aux yeux parce que ce qui se profile à l’horizon du Rojava, c’est le même drame qu’à Afrin !

Et ça, je ne peux m’y résoudre.

À quoi cela sert-il d’avoir tant demandé aux kurdes pour détruire Daesh au prix de leurs vies si c’est pour les livrer à la Turquie ?!!

À quoi cela sert-il de les recevoir dans le grand salon de l’Élysée si c’est pour les sacrifier sur l’échiquier de la géopolitique ?!!!

À quoi cela sert-il de donner le prix Nobel de la Paix à Nadia Murad si l’on abandonne toutes les autres aux mains des djihadistes sanguinaires soutenus par l’armée turque ?!!

Citoyenne française, je ne supporte plus que nos dirigeants traînent l’honneur de mon pays dans la boue en se prêtant à cette mascarade, pire en étant les instigateurs de ce génocide contre les kurdes.

Alors, je vous demande à toutes et tous d’interpeller vos élus locaux (maires, députés sénateurs, etc ) pour défendre le Rojava contre l’invasion turque. Parce que la France ne peut pas laisser tomber les Kurdes qui eux n’ont JAMAIS failli !

Merci du fond du cœur ! »

Christine Valain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here