Incendies provoqués par les opérations militaires turque à Dersim, le 13 août 2017

Suite aux opérations militaires à Dersim, des incendies ont débuté dans les forêts de Nazimiye, Pülümür, Hakis et du village de Geyiksuyu.

Les incendies qui ont été déclenchés par des soldats à Dersim se sont rependus jusqu’au village de Pülümür Vadisi Uzuntarla, à Hakis et au village de Geyiksuyu. L’utilisation des drones armés, des mortiers et des hélicoptères d’attaque depuis le mois de juillet causent des ravages à Dersim. Dernièrement la forêt qui se trouvait à Dokuzkayalar a été incendiée et les forces de l’ordre ont interdit aux habitants d’intervenir « pour des raisons de sécurité ».

Président du Conseil du village de Dokuzkayalar Huseyin Aygul a affirmé que dès l’arrêt de la propagation de l’incendie, celui-ci a immédiatement été ravivé. Aygul a souligné que l’incendie touchait désormais les propriétés privées « nos cimetières brûlent, nos arbres brûlent, nos propriétés brûlent. Nos biens se consument devant nos propres yeux mais personne ne réagit. Quelles solutions apporteront ces incendies qu’ils déclenchent ? »

Plus de 100 zones sont enflammées

Ces feux de forêts provoqués par des opérations militaires n’ont toujours pas été enregistrés par la direction générale des forêts. Les équipes d’intervention n’ont pas réagi encore une fois « pour des raisons de sécurité »

L’activiste écologiste Haydar Cetinkaya s’est exprimé à ce sujet « Au cours de l’année 2017, plus de 100 incendies de forêts ont eu lieux dans 20 zones différentes de Dersim. D’après nos recherches, 800 hectares ont été ravagés par le feu. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here