Le président turc Recep Tayyip Erdogan à de nouveau menacé Efrin et a déclaré que la Turquie pouvait commencer une opération militaire dans une semaine.

S’exprimant lors de la réunion du congrès provincial de son parti à Elazig, Erdoğan a déclaré que la Turquie mènerait des opérations militaires contre Efrin et Manbij si les Unités de Protection des Peuples (YPG) ne se retiraient pas.

Il a également avoué que la présence militaire turque à Idlib est contre les YPG et YPJ à Efrin.

Erdogan a ajouté que la Turquie était déçue par les Etats-Unis pour ne pas avoir tenu ses promesses au sujet des YPG.

Récemment, l’armée turque a déployé des milliers de soldats à la frontière Efrin-Turquie.

Après le discours d’Erdogan, l’armée turque a ouvert le feu d’artillerie contre les positions des YPG à Efrin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here