Les ex-Députées HDP Nursel Aydogan et Tugba Hezer le 11 février 2019, lors de la longue marche pour dénoncer les complot international contre Ocalan

Deux ex-Députées du Parti démocratique des Peuples (HDP) en exil, Tuğba Hezer et Nursel Aydoğan, participent cette année à la longue marche organisée du 9 au 15 février, entre Bâle et Strasbourg, pour dénoncer le complot international qui a conduit à l’enlèvement au Kenya, le 15 février 1999, du leader du mouvement kurde Abdullah Öcalan par les services secrets turcs (MIT). Elles ont exprimé hier leur soutien à la campagne de grève de la faim initiée par la Députée kurde Leyla Güven pour dénoncer l’isolement d’Öcalan et appelé à une résistance accrue.

Voici les déclarations faites par les deux femmes au micro de l’Agence de presse Firat News :

Tuğba Hezer: « Pour vaincre le complot, nous devons briser l’isolement  »

« La résistance qui se manifeste actuellement dans les longues marches et à plusieurs endroits en Europe a démontré une nouvelle fois que le complot international n’avait pas atteint ses objectifs. Les actions de cette année ont pour objectif de briser l’isolement d’Öcalan et faire entendre la voix de nos amis qui résistent en grève de la faim. »

Après l’échec du complot, ils [les Etats impliqués dans le complot] tentent d’atteindre leurs objectifs à travers l’isolement. Mais il y a une résistance contre l’isolement, une résistance qui se renforce chaque jour. Parallèlement, la santé des grévistes de la faim dépérit. Nous ne voulons pas voir nos camarades perdre la vie dans cette lutte pour briser l’isolement. Grâce à notre résistance, nous pouvons renforcer leur action et mettre fin à l’isolement. Où que nous soyons, nous devons nous indigner. Nos amis en grève de la faim sont dans une situation critique, il est temps d’intensifier la résistance. »

Nursel Aydoğan: « Nous croyons en la libération d’Öcalan »

« Ce qui a incité ces personnes à se rassembler par ce froid, c’est la croyance en la libération d’Öcalan. Les peuples du Kurdistan et du Moyen-Orient savent très bien le rôle indispensable de M. Öcalan pour la résolution de la question kurde et l’instauration de la démocratie en Turquie. La résistance contre l’isolement d’Öcalan se poursuit partout. Tant qu’Öcalan ne sera pas libéré, il n’y aura pas de solution à la question kurde et pas de démocratie en Turquie. Par conséquent, nos actions se poursuivront jusqu’à la libération d’Öcalan. »

« Grâce à la résistance, nous pouvons briser l’isolement »

« Nous prêtons nos voix à la demande de Leyla Guven et des autres grévistes de la faim au Kurdistan et à l’étranger. Ces personnes sont en grève de la faim pour nous tous. Nous devons embrasser leur action et la renforcer. Grâce à la résistance dans les prisons et à l’extérieur, nous pouvons briser l’isolement d’Öcalan. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here