Le Conseil du canton d’Efrin a publié une déclaration sur les menaces du président turc Tayyip Erdoğan d’envahir Efrin.

Le communiqué indique qu’après que les « zones de conflit réduites » qui comprennent Efrin aient été formées avec l’accord d’Astana, l’armée turque est entrée à Idlib avec l’aide des djihadistes du groupe Hayat Tahrir Al Sham .

Telle est la déclaration :

« Depuis le premier jour, des groupes armés ont tiré à base d’artilleries sur la frontière d’Efrin. Pendant ce temps, l’Etat turc a fait pression sur la Russie et le monde pour empêcher les représentants du nord de la Syrie de participer aux pourparlers de Sotchi, mais leurs tentatives ont échoué.

Il y a deux jours, l’Etat turc a intensément attaqué les districts et les villages d’Efrin depuis le territoire turc.

En tant que Conseil du canton d’Efrin, nous appelons toutes les forces actives de la région, les institutions internationales et les organisations des droits humains à remplir leurs devoirs et à empêcher l’État turc de prendre pour cible les civils et la sécurité de la région.

Nous userons de notre droit à la légitime-défense face aux attaques et nous ne serons pas responsables des résultats. Nous appelons également les peuples de la région à soutenir les habitants d’Efrin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here