Le gouvernement d’Erdogan a accepté la demande des députés allemands concernant la visite de la base militaire de l’OTAN à Konya. Suite à l’invitation de l’adjoint du secrétaire générale de l’OTAN Gottenmoeller sept députés allemands visiteront la base militaire se trouvant à Konya.

En mai dernier les députés allemands avaient demandé de rendre visite aux soldats allemands qui gèrent les avions AWACS à Konya. Cependant, l’Etat turc qui ne souciait pas de la mission de l’OTAN avait bloqué l’arrivée des députés allemands en juillet.

C’est pour cette raison que les politiciens allemands avaient demandé à gouvernement de Merkel le retrait des soldats allemands de la base militaire d’Incirlik, puis de Konya, décision qui a été suspendue par l’OTAN.

Suite à l’invitation de Gottenmoeller, les membres de la commission de la défense ont été informés de leur départ pour Konya le 8 septembre .

Cependant nous n’avons pas d’informations concernant le départ du membre de la commission Alexander Neu qui est aussi membre du parti de gauche, parti qui avait désapprouvé la présence d’Erdogan dans le comité. Les premières déclarations des partis de gauche et du SPD concernant la visite ont été à propos de Neu, les deux partis ont affirmé qu’enlever Neu de la commission signifierait se mettre à genoux devant Erdogan.

En juillet dernier le journal Der Spiegel avait annoncé que le refus d’Ankara concernant la visite du comité allemand aux soldats allemands se trouvant à Konya avait pour raison les relations du politicien Neu avec le PKK. Cette allégation a été réfutée par le parti de Gauche.

Les membres du parti de Gauche ont déclaré que : « Neu n’a jamais eu de relation avec le PKK ». Le député allemand Neu a été victime de ces allégations car il ne considère pas le PKK en tant qu’« organisation terroriste ».

Lors d’un reportage à la radio Deutschlandfunk, Neu a affirmé « Les actions menées PKK en Turquie peuvent être débattues. Nous pouvons notamment discuter du terrorisme d’Etat. »

Neu : Ankara avait donné son accord pour la visite de la base militaire d’Incirlik en 2016

Porte-parole du parti de Gauche au sein de la commission de défense, Alexander Neu a expliqué que la Turquie n’agissait pas en accord avec ses allégations. Dans le journal « Neus Deutschland » Neu a expliqué que « lors des entretiens avec le ministère des affaires étrangères à Ankara son cas n’a pas été discuté »

Après avoir été suivi par les services secrets turcs, le député allemand avait été autorisé à aller à Incirlik « Mon nom n’a pas posé problème lorsque que nous étions en route pour Incirlik ».

Le nombre de soldats allemands présent pour les avions AWACS à Konya est entre dix et vingt. Les avions sont liés à la base militaire de l’OTAN se trouvant à Geilenkirchen en Allemagne.  Il a été déclaré que la mission de l’OTAN pour protéger la région serai en danger si les soldats allemands se retirent de la base à Konya car les avions AWACS ont une capacité de détection même à 600km. C’est pourquoi ils sont très importants pour la défense de l’OTAN.

Les membres de la communauté turque tout comme le président turc avaient refuser la visite des députés allemands à la base militaire d’Incirlik suite au vote au parlement allemand en 2016 pour la reconnaissance du génocide arménien. « Les députés ayant voté pour la reconnaissance ne pourront pas entrer en Turquie ».

Source : ROJINFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here