vendredi, août 17, 2018
A la suite des attentats ayant frappé le journal Charlie Hebdo en janvier 2015, nous avons individuellement réalisé que cela ne devait jamais se reproduire.  Il vous faut replacer les choses dans leur contexte de l'époque, nous ne sommes que de simples...
Nous présentons ci-dessous une partie de l’interview accordée par Cemil Bayik, Coprésident du conseil exécutif du KCK (Union des Communautés du Kurdistan), à l’Agence de Presse Firat News (ANF). « Suite à une rencontre entre le président français Emmanuel Macron et...
Le Coprésident du Conseil exécutif du KCK, Cemil Bayik a indiqué que l’Etat turc avait envoyé une délégation sur l’île-prison d’Imrali, pour y rencontrer le leader kurde Abdullah Öcalan, au lendemain de l’invasion d’Afrin. Il a précisé que les...
Jeudi 29 mars, le président français Macron reçoit à l'Elysée une délégation "haut niveau" du Rojava ou de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie (1). Qu'est-ce qu'il a réellement dit à la délégation ? Rojinfo a posé...
Saleh Muslim a déclaré qu'une nouvelle phase de résistance commençait à Afrin: "La population a été évacuée pour des raisons de sécurité et désormais, les YPG et YPJ mèneront une guerre de guérilla." Campagne pour sauver la population civile Le combat...
Lors d’un entretien avec l’agence de presse kurde ANF, Saleh Muslim, représentant des relations extérieures du Mouvement pour une Société Libre (TEV-DEM) et ancien co-présidant du Parti de l’union démocratique (PYD) s’est exprimé concernant sa détention qui a duré deux...
Le député du Parti démocratique des peuples (HDP) et le porte poral de la Délégation d’Imrali, Sirri Sureyya Önder est revenu lors d’un entretien avec l’agence de presse kurde ANF sur le sommet de Dolmabahçe qui avait eu lieu le 28 février 2015. Lors de cette rencontre les 10 points de la déclaration de paix du leader kurde Abdullah Ocalan avaient été énoncés. Les députés Sirri Sureyya Önder, Pervin Buldan et Idris Baluken participaient à cette rencontre en tant que représentant du peuple kurde. 3 jours plus tard le président turc Erdogan déclarait « Il n’y a pas un tel accord. Je n’en ai jamais entendu parlé, il n’y a pas de table, pas de secrétariat », ce qui avait de facto mis fin au processus. 
"Erdogan veut le contrôle de la région d'Afrin et pour la Russie, la solution la plus simple et la moins coûteuse était de se retirer d'Afrin", analyse Gérard Chaliand, géopoliticien, spécialiste des conflits armés. "Les Russes ne pouvaient envisager en...
Avec « Sur mes yeux », l’auteur Elie Guillou et ses collaborateurs nous offrent une fenêtre sur le Kurdistan, ses troubles et les différentes façons de les aborder par ceux qui les subissent. Une fable, un conte orchestré, fictif, qui plonge...
Nous reprenons l'article de Chris Den Hond publié sur Orient XXI concernant les bombardements de l'Etat turc à Afrin.  LES RISQUES DE L’INTERVENTION À AFRIN L’offensive déclenchée par l’armée turque avec l’aide de miliciens de l’Armée syrienne libre contre la ville...

POPULAIRE