Les représentants d’ONG à Mahabad ont appelé à une grève générale dans la ville demain. 

Les manifestations qui ont débuté après le meurtre de deux kolbers kurdes dans la ville de Banj de Rojhelat (Kurdistan est) continuent. Les représentants des ONG à Mahabad ont publié une déclaration écrite et ont appelé à une grève générale dans la ville demain.

La déclaration a été signée par l’Initiative populaire du Kurdistan de l’Est et a invité les habitants de la ville à ne pas ouvrir leurs magasins et à ne pas aller travailler jusqu’à 11h00 demain.

Les activistes ont déclaré qu’ils voulaient résoudre par des méthodes pacifiques les problèmes qui surgissent en raison de l’oppression du régime, mais qu’ils ont choisi la grève générale car le régime a choisi le chemin de la force.

La déclaration a indiqué que le président iranien Rouhani devait intervenir devant ces événements et a énuméré les exigences suivantes :

– Les décès de kolbers et kesibkar devraient cesser

– Les administrateurs locaux et Rouhani devraient protester contre les incidents

– Ils devraient s’excuser auprès des habitants de Rojhilat

– Tous les détenus devraient être libérés sans conditions

– L’état d’urgence de facto en place dans les provinces du Kurdistan devrait être levé

– Les cartes de travail confisquées des kolbers devraient être rendues et Rouhani devrait tenir ses promesses faites lors de sa campagne présidentielle auprès des gens

– La sécurité de Kolbers devrait être assurée

La déclaration écrite s’est terminée par : “Aucun barrage ne peut contenir la marée humaine”.

Source : KAF-RI

Laisser un commentaire