Nous publions toutes les semaines les bulletins hebdomadaires des nouvelles d’ Afrin, écrits et traduits en français par le Centre d’Information de la Résistance d’Afrin. Les bulletins informent à la fois sur la situation militaire, politique et humanitaire autour d’Afrin et plus largement au nord de la Syrie, sur les initiatives de solidarité exprimées à travers le monde et analysent les prises de positions des différents acteurs politiques.

Créé au début de l’offensive turque sur Afrin, le Centre d’Information de la Résistance d’Afrin dispose d’un compte twitter, d’une chaîne Youtube et d’un site internet, où sont publiés les bulletins mais aussi des dossiers d’information écrits directement par le centre ou par différentes institutions du Nord-Syrie (Croissant Rouge du Kurdistan, TEV-DEM…) ; des analyses politiques de la situation ; des photos et vidéo documentant les crimes de guerre, la résistance populaire et témoignant du quotidien des populations d’Afrin, maintenant pour la plupart devenues réfugiées.

La plupart des informations sont en anglais mais des traductions régulières vers le  français sont effectuées, comme c’est le cas pour tous les précédents bulletins, que vous pouvez aussi trouver sur le site.

Les développements autour d’Afrin – du 11 au 17 mai 2018

 Introduction

Avec la défaite de l’Etat islamique en Syrie et particulièrement après la libération de Raqqa à l’Octobre 2017, l’Etat turc a intensifié ses menaces et attaques contre la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie. Dans ce contexte, la Turquie a commencé sa guerre d’invasion à Afrin le 20 janvier, transgressant le droit international et violant la souveraineté de son pays voisin. L’armée turque a déclenché cette guerre en coopération avec des groupes djihadistes issus des rangs de l’Armée Syrienne Libre (ASL). Beaucoup d’entre-eux sont liés à Al-Qaïda à l’auto-proclamé Etat islamique. À compter de début mars, tous les districts et la ville d’Afrin ont été sous les bombardements de l’aviation, de l’artillerie et des drones de l’armée turque, qui ont particulièrement ciblé les civils. Les 17 et 18 mars, plus de 200 000 personnes ont quitté Afrin et ont été évacués de la ville afin d’éviter un génocide physique. Depuis, la majorité des personnes sont réfugiées dans le canton de Shehba, sans garanties pour leur sécurité ni soutien international. Dans cette nouvelle étape de la guerre, la confrontation entre les puissances internationales et leurs intérêts se fait plus intense de jour en jour.

Les développements de la semaine dernière autour d’Afrin

Après 116 jours de résistance contre la deuxième plus grande armée de l’OTAN, des centaines de personnes du canton d’Afrin sont toujours déplacées de leurs terres et font face à des conditions de vie difficiles. L’armée turque et ses alliés de l’ASL appliquent des politiques de nettoyage ethnique, d’assimilation et de colonisation, empêchant la population de retourner dans leurs villages et poursuivant les préparatifs pour annexer la région d’Afrin au territoire de l’Etat turc. Actuellement, la résistance des forces YPG-YPJ dans tous les districts du canton d’Afrin continue ainsi que la résistance des personnes déplacées d’Afrin dans la région de Shehba. Des tensions entre les puissances régionales et internationales sont apparues avec des frappes aériennes des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France sur les installations syriennes.

Afrin

Dans la ville d’Afrin, les forces de l’ASL et l’armée turque continuent à kidnapper, torturer et menacer la population. En outre, des combattants de la Goutha-Est et de la Douma, ainsi que leurs familles, se sont installés dans la région. Le 11 mai, à Afrin, au moins une fille et trois hommes ont été enlevés par l’armée turque. Leurs noms sont : Khedîce (la fille), Ebdulrehman Misto (un jeune garçon), Reşîd Mustefa et son fils Berazî Reşîd [1]. Selon Afrin media center, la faction Ahrar Al-Sham de l’ASL a enlevé 25 civils du village de Kurzila le 15 mai [2]. Une source locale a indiqué que l’avocat Mohammed Jamil, à la tête d’une organisation de défense des droits de l’homme dans le canton d’Afrin, avait été enlevé il y a deux mois à l’un des points de contrôle des forces de renseignement turques et de l’ASL [3].

Des sources locales ont rapporté que les forces de l’ASL ont transformé les écoles Amir Ghabari, près de la place Azadî au centre de la ville d’Afrin, en quartier général des services secrets turcs, rassemblant les personnes arrêtées et les torturant [4]. En outre, il a été rapporté que le 5 mai, des groupes soutenus par la Turquie ont récolté près de 50 hectares de blé appartenant à des agriculteurs locaux. Hawarnews a publié la liste des propriétaires fonciers [5].

La Turquie a créé de nouvelles forces de police à Afrin, qui comprennent des membres de l »ASL [6].

Les YPG / YPJ sont restés actifs dans le canton d’Afrin. Les YPG ont publié les résultats de leurs actions ayant eu lieu entre le 29 avril et le 8 mai, dans le quartier Mahmudiye de la ville d’Afrin, les villages de Kafar Mazrah et Maraskah (district de Shera), le village de Basufan (district de Sherawa) et le village de Hammam (district de Jindirese). L’armée turque et l’ASL ont bombardé la montagne Hawar et mené une opération dans le district de Mabata, qui a été repoussée par les YPG / YPJ. À la suite des affrontements à Afrin, quatre soldats turcs et onze membres de l’ASL ont été tués [7-8].

Shehba et Syrie du Nord

La situation des personnes déplacées d’Afrin dans la région de Shehba est toujours difficile. En plus des services médicaux fournis par le Croissant-Rouge kurde, le Conseil de Santé de Shehba a commencé à planifier la mise en place d’un dispensaire dans le village d’Um al-Housh, dans le district d’Ahras [9]. L’administration du Serdem Camp à Shehba a mis en place une connexion internet et travaille à l’ouverture d’un terrain de jeu [10].

Le 11 mai, l’armée turque a pris pour cible le village frontalier de Ghazil (district de Girê Spî) avec un missile qui n’a pas explosé à cause de fortes pluies [11]. Le 14 mai, l’armée turque a attaqué le village d’Ali Shbar, près de Kobanê. Ils ont tiré sur des personnes et des véhicules, mais aucune victime n’a été signalée. [12]

Le 12 mai, à Raqqa, en nettoyant des décombres, un véhicule de chargement a écrasé une mine terrestre posée par l’EI. Trois travailleurs ont été blessés [13]. Le 15 mai, une voiture a explosé au poste frontière tenu par les forces du régime à Qamishlo. Le conducteur et un piéton sont morts [14].

Le 12 mai, une délégation de femmes de Suisse et d’Allemagne a visité l’établissement de santé naturelle de la Fondation des Femmes Libres du Rojava (WJAR, en kurde) [15] à Derbesiye.

Le 13 mai, lors de «l’opération tempête de Jazeera» contre l’Etat islamique, les FDS ont pris le village de Bagouz, coupant les liens de l’Etat islamique avec l’Irak [16].

Turquie, Irak, Syrie, Iran

Meral Aksener, candidate à la présidence turque pour le parti İyi, a créé un tollé en réclamant la libération de l’homme politique Selahattin Demirtaş. Son parti est né récemment en octobre 2017 de la scission d’un groupe d’opposition interne au sein du parti de droite MHP [17].

Vingt personnes qui avaient été frappées à l’extérieur de la résidence de l’ambassadeur turc à Washington en 2017, ont intenté des poursuites contre le gouvernement turc, notamment contre cinq personnes, après l’assaut sanglant contre leur manifestation. Cette attaque avait été condamnée internationalement [18].

Le 16 mai, un convoi militaire appartenant à l’armée turque est entré à Jisr al-Shoghour pour établir le 12ème point d’observation entre les régions d’al-Sarmaniya et du Ghana dans la campagne occidentale de Jisr al-Shagor (Idlib, province d’Alep),, ceci séparant complètement la ville de la Syrie [19].

Solidarité avec Afrin

La campagne « Boycott du tourisme en Turquie » a débuté à Bilbao, au Pays Basque [20].

Le 11 mai, 30 000 personnes ont manifesté à Munich pour soutenir la lutte du Rojava. Les manifestants ont protesté contre les nouvelles politiques répressives discutées par l’Etat de Bavière [21].

Au cours de la visite de trois jours d’Erdogan au Royaume-Uni, plusieurs actions de protestation ont eu lieu. Le 15 mai, des volontaires britanniques des YPG et des activistes kurdes ont déposé une énorme bannière #TAMAM pour protester contre la réception par Theresa May à Downing Street du président turc Recep Tayyip Erdogan [22-23]. Des manifestants pro-kurdes ont occupé l’usine Airbus à Bristol, où sont fabriquées des ailes pour les avions de transport A400M, dont certains ont été fournis à l’armée turque. Ils y ont étalé trois grands portraits de femmes qui ont été tuées en défendant Afrin avec les YPJ, y compris Anna Campbell / Hêlîn Qereçox, pour laquelle une cérémonie d’hommage avait été organisée [24] et qui avait vécu à Bristol.

 

Déclarations et analyses

Silvia Hauff, membre du parti allemand Die Linke, a visité les camps de réfugiés à Shehba, en tant que membre de la délégation des femmes allemandes. Elle a dénoncé la position du gouvernement allemand vis-à-vis de l’occupation d’Afrin et souligné l’importance de la solidarité avec le Rojava [25].

Le 28 avril, la Journée mondiale d’action pour Hasankeyf et Sur a été célébrée. Ce jour-là, le Mouvement écologiste mésopotamien, l’Initiative pour la survie d’Hasankeyf, The Corner House et la campagne Paix au Kurdistan ont envoyé une lettre ouverte au Premier ministre britannique Theresa May sur l’utilisation de l’eau comme arme de guerre par la Turquie [26].

Les 14 et 15 mai, le 9ème round des réunions d’Astana s’est conclu par une déclaration finale de la Russie, de la Turquie et de l’Iran fixant la date limite pour une nouvelle réunion afin de poursuivre leurs politiques conjointes en Syrie [27].

L’armée israélienne a déclaré avoir frappé des douzaines de cibles militaires liées à l’Iran en Syrie le 10 mai en réponse à des tirs de roquettes [28]. C’est une escalade dans les hostilités régionales.

Sources et plus d’informations

[1] http://www.hawarnews.com/en/haber/afrin-girl-child-3-civilians-kidnapped-h1357.html

[2] https://twitter.com/nre6172/status/996781569527484418

[3 http://www.hawarnews.com/en/haber/turkish-mercenaries-kidnapped-afrins-medical-staff-h1453.html

[4] http://www.hawarnews.com/en/haber/afrins-schools-have-changed-to-strongholds-to-turkish-intelligence-h1403.html

[5] http://www.hawarnews.com/en/haber/turkeys-gangs-looted-afrin-peoples-wheat-crops-h1452.html

[6] https://www.turkishminute.com/2018/05/10/turkish-trained-local-police-to-assume-security-duties-in-afrin/

[7https://www.ypgrojava.org/12-invaders-were-killed-in-Afrin

[8] https://twitter.com/nre6172/status/994918342602444801

[9] https://twitter.com/ICafrinresist/status/996692232123002880

[10] http://www.hawarnews.com/en/haber/serdem-camp-projects-completed-others-in-progress-h1406.html

[11] http://www.hawarnews.com/en/haber/turkish-missile-dropped-on-gir-sp-villages-rain-prevented-it-from-exploding-h1333.html

[12] https://anfenglish.com/rojava/invading-turkish-army-attacks-a-village-in-kobane-26668

[13] http://www.heraldscotland.com/news/16222197.Meeting_Death_in_the_rubble_of_Raqqa/

[14] http://www.medyahaber.info/2018/05/16/qamisloda-patlama-2-kisi-yasamini-yitirdi/
[15] https://twitter.com/ICafrinresist/status/995324434700435457

[16] http://www.hawarnews.com/en/haber/initial-scenes-within-liberated-baghouz-village-h1437.html

[17] https://www.al-monitor.com/pulse/originals/2018/05/aksener-calls-demirtas-release.html

[18] https://www.washingtonpost.com/local/public-safety/lawsuits-filed-against-turkey-over-violence-with-guards-at-2017-dc-protest/2018/05/10/0a9f0b9a-5238-11e8-abd8-265bd07a9859_story.html?noredirect=on&utm_term=.5ec6ce88d53c

[19] https://www.almasdarnews.com/article/video-turkish-military-establishes-last-observation-post-in-syrias-idlib/

[20] https://twitter.com/ICafrinresist/status/995240352423596032

[21] https://anfenglishmobile.com/news/30-000-march-in-munich-with-giant-ypg-flag-26601

[22]  http://www.kurdistansolidaritycampaign.org/tamam_erdogan

[23] https://www.express.co.uk/news/uk/959872/erdogan-uk-protest-theresa-may-queen-state-visit-turkey-latest-news

[24] https://www.bristolpost.co.uk/news/bristol-news/rooftop-protesters-occupy-airbus-factory-1568506

[25] https://www.youtube.com/watch?v=BrS-heAsrys&feature=youtu.be

[26] http://www.hasankeyfgirisimi.net/?p=714

[27] http://www.embrussia.ru/node/1006

[28] https://www.washingtonpost.com/world/middle_east/israel-says-retaliation-just-thetip-of-the-iceberg-after-iran-blamed-for-overnight-strikes/2018/05/10/bd2fde18-53e8-11e8-a6d4-ca1d035642ce_story.html?noredirect=on&utm_term=.a08b5d419892

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here