Obsèques pour le combattant français des Unités de protection du peuple (YPG), Frederichenri Georges Demonchaux, à Derik au Rojava le 10 décembre 2017.

Les citoyens de Dêrik ont fait leurs derniers adieux aux trois combattants du YPG, dont un volontaire français, lors d’une cérémonie.

Le combattant d’origine française, Frederichenri Georges Demonchaux (Gabar Légionnaire), est tombé à Raqqa le 7 septembre 2017. Dans son testament Gabar demandait à être enterré au Rojava. Suite à des entretiens entre la famille, le Ministère des affaires étrangère français et les autorités de la fédération du Nord de la Syrie le dernier souhait du combattant français a été emmené en place et il a été inhumé.

Par ailleurs deux autres combattants aussi ont été enterré pendant cette même cérémonie.

Des centaines de citoyens étaient présent au cimetière des combattants « Şehîd Xebat Dêrik ». Après la cérémonie militaire, un combattant internationaliste, Çiya Demhat, a pris la parole : « Suite à l’occupation de la zone par les djihadistes, on nous a demander de rejoindre la révolution car cette révolution est celle de l’amitié des peuples. ». Çiya a ensuite renouvelé sa promesse de continuer son combat sur ligne de la liberté et des valeurs humaines.

Le comandant des YPG de la région de Derik, Mihemed Xerkê, lors de son discours, a souhaitait ses condoléances aux familles des combattants tombé pour la révolution du Nord de la Syrie et a donné la promesse de libérer tout le territoire syrien.

La cérémonie a pris fin avec le discours du co-président de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie, Mensûr El-Selûm, qui a présenté ses condoléances aux familles et a ajouté : « Nous menons une guerre qui représente la philosophie de la paix, de la démocratie et de l’humanité, cette guerre n’est pas seulement celle des kurdes, mais de l’ensemble de l’humanité. Nous n’oublierons jamais les réussites de nos martyrs. C’est pourquoi, nous donnons la promesse de suivre leur chemin. ».

Laisser un commentaire